Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 09:56

 Saint-André-Treize-Voies


http://karrikell.over-blog.com/, le 7 septembre 2010 

Sources :  « Chroniques paroissiales » de Vendée

 

(Aujourd’hui dans le département de Vendée)


  standre_13_eglise.jpg Eglise de Saint-André

standre_13_menhir.jpg

  Menhir de la petite roche



Saint-André-Treize-Voies est la seule commune des marches "Pure Bretagne"  avec La Bernardière à  avoir été détachée de la Bretagne (en 1790 elle fut rattachée à la Vendée et non pas à la Loire-Inférieure)


Issue de la paroisse de Vieillevigne au Moyen Âge, la paroisse de Saint-André-Treize-Voies faisait partie avant la Révolution, de l'Evêché de Nantes et des Marches avantagères de la Bretagne sur le Poitou (« Pure Bretagne ») avant d'être échangée avec Remouillé (paroisse des marches "Pure Poitou")  lors du découpage départemental.


Origine du nom Treize Voies 

Contrairement à la légende qui court sur cette commune qui racontre que l'orthographe « Voies »  serait fautive,et qu'il aurait fallu écrire « Voix ».

La vraie origine toponymique de la commune est celle-ci : Trois Voies,.

Le site est sur une ancienne voie romaine, Treize est une réinterprétation de "tres" (ancienne forme locale de 3), à comparer avec "Tres Vées" dans les Deux Sèvres (les 3 voies).

 

Voici tout de même la légende (Archives paroissiales de Vendée)

Avant le 14ème siècle, les habitants de la trève de Saint-André, considérant leur territoire comme assez important pour former une paroisse distincte de celle de Vieillevigne, en demandèrent la séparation. Le projet n'alla pas sans difficulté, puisque certains paroissiens, tout en reconnaissant le bien-fondé de la demande faite par les habitants de la trève, y firent cependant la plus grande opposition

Sur l'avis et l'approbation de l'évêque et du seigneur, on décida de mettre le projet aux voix dans une assemblée générale des habitants, comme il s'en faisait à tout instant avant la Révolution, et dans lesquelles la volonté populaire se manifestait clairement. L'assemblée en question rendit un verdict en faveur de la séparation : par treize voix de majorité Saint-André acquit son droit d'indépendance et cette paroisse

fut dès lors définitivement séparée de Vieillevigne. Pour commémorer cet événement si important, on convint que Saint-André serait désormais distinguée des autres paroisses du même nom par le qualificatif de Treize Voix.

 

Voici également un précédent juridique qui opposa Saint-André aux paroisses poitevines :

 

Nous ferons simplement mention d'un procès célèbre que la paroisse eut à soutenir contre les paroisses voisines dont les collecteurs voulaient comprendre sur leurs feuilles d'impôts les habitants de Saint-André.

De ces nombreuses pièces de procès conservées aux Archives nationales et aux Archives des Etats de Bretagne à Rennes, nous extrayons le résumé suivant qui sert d'en-tête au dossier

"Arrêt du Roi en son Conseil du 9 août 1757, sur la requête présentée au Roi par les habitans de la paroisse de Saint-André-des-Treize-Voix et hameaux en dépendant diocèse de Nantes... Cependant les habitans des paroisses de Mortmaison et de Saint-Sulpice, en Poitou, les ont compris dans leurs rôles de tailles et autres impositions... fait, Sa Majesté, pleine et entière main-levée aux dits habitans de Saint-André-des-Treize-Voix.., et condamne les collecteurs de la dite paroisse de Mortmaison à leur rendre et restituer les sommes exigées d'eux depuis la décision du 4 mai 1754."

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by karrikell.over-blog.com - dans Marches de Bretagne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Karrikell, le fourre tout Breton de Saint-Nazaire
  • Karrikell, le fourre tout Breton de Saint-Nazaire
  • : Culture bretonne de Saint-Nazaire (Brière/Presqu'île Guérandaise/Pays de Retz)
  • Contact

Recherche

Liens