Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 13:51

http://karrikell.over-blog.com/, le 6 septembre 2010 

extrait de l'article wikipedia et du site de la Ville de Bouin

Bouin, anciennement "île de Bouin"

(Aujourd’hui dans le département de Vendée)

bouin.JPG

Carte de la baye de Bourneuf et des isles de Bouin et de Noirmoutier.  

Auteur : Bellin, Jacques-Nicolas (1703-1772)
Date : 1764



Avant la création de la digue protégeant le Marais breton des raz-de-marée, Bouin était sur une île : l'Ile de Bouin. Grâce à la digue il y a eu une poldérisation avec le gain de terre sur la Baie de Bourgneuf.

Vers l'an 300 de notre ère, Bouin était une île habitée par plusieurs familles originaires de Basse Bretagne.

(Ce paragraphe et cette ligne précisément proviennent du site de la ville de Bouin, j'aimerais avoir des informations sur cette implantation de Bretons : légende locale ? A cette époque on pencherait plutôt pour des Bretons insulaires)

 

Le 7 juin 567, un raz de marée recouvrit entièrement l'île et fit périr tous ses habitants. En 577, quelques dizaines de foyers vinrent s'implanter à nouveau en divers secteurs de l'Ile. Pour se protéger de l'océan, les colons durent monter des levées de terre, les premières protections, remplacées peu à peu par les digues actuelles. L'Ile de Bouin, bordée à l'est par le bras de mer du Dain et à l'ouest par l'Océan, fut rattachée au continent vers 1834 avec la construction du premier pont, en direction de Bourgneuf.

 

Avant 1789, Bouin faisait partie de l'évêché de Nantes, elle appartenait aux Marches communes du Poitou et de la Bretagne relevant à la fois du Poitou et de la Bretagne.

 

En 1471, elle fut brulée par des soldats français qui venaient faire la guerre à la Bretagne. Venant du sud, il brûlèrent la première paroisse bretonne qu'ils rencontrèrent. Ce fut donc l'Isle de Bouin.

 

En 1789, ses représentants demandèrent, en vain, qu'elle soit rattachée au département de la Loire-Inférieure . Elle fût tout de même rattachée au département de Vendée.


Bouin possède de belles demeures anciennes, telles que l'ancien château du Sénéchal de Poitou (derrière l'église), l'ancien présidial (devenu la mairie) et l'hôtel du Sénéchal de Bretagne (dans la Grand'Rue).


demeure-pavillon.jpg

Bouin,


Maison du Sénéchal de Bretagne

 

OU

 

"demeure du pavillon"

 

La Maison du sénéchal de Bretagne, aussi appelée la Demeure du Pavillon et date du XVIe siècle, qui est l'époque de l'apogée du commerce du sel.

La construction en fut ordonnée par des marchands de l'époque. Cependant, la tour carrée qui sert d'escalier date du XVe siècle.

Selon la légende, Gilles de Rais, seigneur de Machecoul, venait chasser dans le pays, et logeait dans ce pavillon. Par contre, il est avéré que le manoir a été, à certaines époques, la demeure du sénéchal de Bretagne, et par la suite celle des fermiers généraux.

En 1845, la demeure fut achetée par la famille Rousseau de L'Isle. Puis, en 1885, elle fut vendue à la commune.

Elle sert de logement de fonction à l'instituteur de l'école publique jusque dans les années 60.

En 1982, le Pavillon est restauré dans l'état où il se trouve actuellement et sert aux expositions et autres activités municipales.

 

grand_logis.jpg

 le Grand logis

(Maison du Sénéchal de Poitou)


La maison du sénéchal de Poitou à Bouin s'appelle aujourd'hui le « Grand logis ». C'est une des plus belles demeures de la commune qui date des XVIe et XVIIe siècle. Sur la façade postérieure, deux contreforts antérieurs à la date de construction, seraient les restes d'un ancien édifice datant du XIIIe siècle.

Le Grand Logis était l'hôtel qui abritait les représentants du Poitou.


À cette époque, Bouin, était régie par les juridictions du Poitou et de la Bretagne (six mois l'une, six mois l'autre). Pour cette raison il y existait aussi une maison du sénéchal de Bretagne dans l'Ile de Bouin.

  • En 1650, Philippe de Clérambault, baron de Palluau et futur maréchal de France, acheta les deux parties indivises de l'Ile de Bouin, faisant disparaître les deux juridictions. Les seigneurs de Poitou restèrent à Bouin jusqu'à la Révolution.
  • En 1833, ce bâtiment devient l'école publique des garçons.

Aujourd'hui le Grand Logis abrite l'école publique et sa bibliothèque.

Partager cet article

Repost 0
Published by karrikell.over-blog.com - dans Marches de Bretagne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Karrikell, le fourre tout Breton de Saint-Nazaire
  • Karrikell, le fourre tout Breton de Saint-Nazaire
  • : Culture bretonne de Saint-Nazaire (Brière/Presqu'île Guérandaise/Pays de Retz)
  • Contact

Recherche

Liens