Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 13:25

Saints bretons du Pays de Retz

Principale source : Wikipedia

 

Saint Guénolé

Saint chrétien fêté le 3 mars.

Evariste-Vital Luminais - Fuite de Gradlon

La Fuite du roi Gradlon, du peintre nantais Luminais - 1884

Photo Wikipedia


Légende de la ville d’Ys : on peut y voir Saint Guénolé donnant l’ordre au roi Gradlon de lâcher sa fille Dahut

 

 


Le Saint Guénolé historique


En breton, son nom s'orthographie Gwenole, en vieux-breton « Uuinuual » formé des termes uuin et uual, signifiant respectivement pur et valeureux.

Saint Guénolé est né en Armorique vers 460 soit à Ploufragan ou Plouguin. Ses parents Fragan et Sainte Gwenn venaient de Bretagne (Grande), probablement du Pays de Galles.

Guénolé avait une soeur Sainte Klervi, et deux frères Saint Jacut et Saint Guéthénoc.

Aux alentours de ses 10 ans, pour être formé, il est placé dans  l’ermitage de saint Budoc sur l'île Lavret, dans l'archipel de Bréhat.

Vers l’âge de ses 25 ans (485), il manifeste le désir de se rendre en Irlande pour vénérer les restes de saint Patrick qui vient de mourir, mais l'apôtre lui apparaît en songe pour lui indiquer qu'il est préférable de rester en Armorique pour y fonder une abbaye.

Avec onze autres disciples de saint Budoc, il s'établit dans une autre île appelée Tibidy qu'on a tenté d'interpréter comme l'île de la maison de prières, à l'Hôpital-Camfrout, dans la rivière du Faou.

Au bout de trois ans, à 30 ans (490), Guénolé, nouveau Moïse, ouvre miraculeusement un passage dans la mer pour aller fonder une nouvelle abbaye sur la rive opposée de l'estuaire à Landévennec, qui devient un des centres religieux les plus prestigieux de Bretagne, centre de savoir de l’époque.

Il y meurt en 532 à environ 72ans.

 

Au Xe siècle les moines de Landévennec fuient les invasions normandes avec les saintes reliques de Guénolé. Désirant passer en Angleterre, ils s'arrêtent à Montreuil, où le comte Helgaud les convainc de rester. Le monastère prendra le nom d'abbaye Saint-Walloy (le Guénolé des Montreuillois) et les reliques de saint Guénolé (saint Walloy) resteront à Montreuil-sur-Mer jusqu'en 1793, date à laquelle, elles sont brûlées lors d'un autodafé révolutionnaire.  

Saint Guénolé au Pays de Retz

Chapelle-du-prigny-Pieds-St-Guenole
 

Les pieds de la statue de Saint Guénolé dans la chapelle du Prigny

percés d'aiguilles par des femmes qui souhaitent trouver l'âme sœur.

 

Photo Wikipedia


 

 

 

Au Pays de Retz, Il est honoré à Prigny, dans la commune des Moutiers-en-Retz, où la chapelle contient une statue du saint.

 


 

prigny

Chapelle de Prigny.   

 

 

 

Photo Wikipedia

 

La chapelle est perchée sur un oppidum qui permettait de surveiller la baie, aujourd'hui devenue le marais breton.

Saint Guénolé est honoré comme patron dans les paroisses où étaient situées des dépendances de l'abbaye de Landévennec : Concarneau, l'Île-de-Sein, Landrévarzec, Batz-sur-Mer, Locunolé, Locquénolé, Saint-Guénolé (en Penmarc'h).

Prigny ne déroge pas à la règle des liens avec Landévennec, en voici l’histoire :

Lors de la fuite des moines de Landévennec, pour échapper aux invasions normandes,  les reliques de Guénolé seront emportées par les moines vers le nord jusqu'à Montreuil.

Les moines de cette époque sont dirigés par l'abbé Jean de Landévennec qui aidera à préparer  le débarquement d'Alain Barbe Torte, (Alan Barvec) réfugié en Angleterre.

Quand Alain Barbe Torte revient en Bretagne, il chasse les Normands de Bretagne en commençant par Nantes et le Pays de Retz en 936.

Pour récompenser les moines de Landévennec, il leur donne Batz et Prigny . A partir de ce moment, Guénolé va devenir le saint patron de la côte du pays nantais et plus précisément des paludiers et sauniers de Batz et de Bourgneuf.


Guénolé, le saint « marieur » à Prigny


Dans la région, lorsqu'une jeune fille voulait se marier dans l’année, elle piquait avec une aiguille le pied gauche de la statue de Saint-Guénolé.

Cette tradition rejoint en quelque sorte la tradition de Plougastel Daoulas (près de Brest) avec le Guénolé phallique.

 

La première mention littéraire de ce rite de Plougastel Daoulas est Cambry dans son «Voyage dans le Finistère »,

en 1794 : «C’est au fond de cette rivière (la Penfeld) qu’existait le fameux Saint-Guignolet (sic), et cette cheville

éternelle, si favorable à la fécondité.Le bois de cette cheville râpée était avalé par les femmes infécondes ;

elles concevaient au bout de quelque temps. Les méchants prétendaient que les moines voisins aidaient beaucoup à ce miracle ».

 

La forme Saint Guignolet est elle typique de Prigny ?


Avant d’être «re bretonnisé » en Guénolé, le saint était connu à Prigny comme Guignolet.

Cette forme de Guignolet est en fait connue partout où le saint est honoré, à Plougastel Daoulas (chapelle de Guignolé ou Guingalais), à Batz-sur-Mer , à Pierric, à Plourac’h.

 

Saint Guénolé Saint Patron

  • Des paludiers et des sauniers de la presqu'île guérandaise et de Bourgneuf
  • Des oculistes (voir la légende au sujet de sa soeur Klervi)

"Guénolé accomplit un miracle sur la personne de sa petite sœur lorsqu'elle était très jeune. Il arriva en effet un jour qu'une oie s'empare des yeux de Clervie et les mange tous les deux. La fillette rentre chez elle en criant de douleur. Guénolé arrive à la maison familiale et trouve ses parents et sa sœur dans la détresse, il décide d'aller récupérer les yeux de Clervie. Il se rend à l'endroit où sont gardées les oies, repère un jars au centre du troupeau. Il l'éventre et reprend les yeux de sa sœur pour les lui rendre. Il la signa de la croix et celle-ci recouvra la vue. C'est ainsi que Guénolé est devenu Saint Guénolé et le patron des oculistes"

  • Des femmes de marin pêcheurs (du à une autre  légende)

"Lorsque Fragan emmena ses trois fils en bateau sur l'île Lavret pour les confier à saint Budoc, les voyageurs furent pris par une brutale tempête, Saint Guénolé la calma par un signe de la croix. Depuis, le saint est invoqué pour la quiétude des marins et fait de Saint Guénolé le patron des femmes de marin-pêcheur"

  • Saint invoqué pour le mariage (Pays de Retz ) et la fertilité (Plougastel Daoulas)

Partager cet article

Repost 0
Published by karrikell.over-blog.com - dans Pays de Retz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Karrikell, le fourre tout Breton de Saint-Nazaire
  • Karrikell, le fourre tout Breton de Saint-Nazaire
  • : Culture bretonne de Saint-Nazaire (Brière/Presqu'île Guérandaise/Pays de Retz)
  • Contact

Recherche

Liens