Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2019 4 09 /05 /mai /2019 15:19

Après une interruption d'un an et demi ! Voici enfin un nouvel article ....
Par celui-ci, nous concluons (6 ans après !) la liste des 15 frairies de Saint-Nazaire . 

Cette liste riche a été source d'apprentissages variés, historiques, linguistiques et elle nous amènera à développer au moins deux autres articles en connexion avec ces frairies de Saint-Nazaire : 

1) Waroch II
2) les Bretons de la Loire et les premiers bretons (au sens d'habitants de la Grande-Bretagne) sur le continent

D'autres articles suivront sur certaines communes des marches, d'autres articles historiques, linguistiques.

article http://karrikell.over-blog.com/

 

Avertissement

La Frairie de Saint-Nazaire est le Saint-Nazaire ‘historique’ et ne recouvre pas la frairie dite de ‘la vieille ville’, voir l'avertissement de frairie de la vieille ville

L'actuel  "petit Maroc" (emplacement du rocher du vieux Saint Nazaire: années 1990)

L'actuel "petit Maroc" (emplacement du rocher du vieux Saint Nazaire: années 1990)


Étymologie et toponymie

 

    • Toponymie
    
    • Cadastre 
            Saint-Nazaire au cadastre napoléonien pour le rocher en lui même

    • Étymologie 
    Nom du saint, voir dans la partie Saint Patron


 

Délimitation en 1791

 

 

Nom de la frairie Saint Patron délimitation population en 1791  
Saint Nazaire Saint Nazaire

Levant : la mer

Nord : la grande fontaine

ouest : le petit traict

Midi : la mer

904 (hommes 324, femmes 385, garçons de moins de 14 ans 96, filles de moins de 14 ans 99 )

 

 

 

La frairie du vieux Saint-Nazaire déborde l'actuel « petit Maroc », avant 1945 la vieille ville.

A la fin du 19eme siècle le creusement de l’écluse avait déjà coupé en deux la vieille ville (le « rocher », la vieille ville allait jusqu'au grand môle actuel)

De plus la frairie de Saint-Nazaire englobait le village de la Grande Fontaine qui correspond aujourd'hui au 24 rue du Croisic.

Frairie de Saint-Nazaire . Carte Karrikell

Frairie de Saint-Nazaire . Carte Karrikell

extrait du cadastre "Napoléonien"

extrait du cadastre "Napoléonien"

Présentation de la frairie

 

 

C'est l'actuel Petit Maroc, le quartier du port et globalement toute la partie en face du traict , c'est à dire de la plage.

 

On retrouve seulement comme mention pouvant rappeler le passé , la rue de la vieille église, l'avenue de la vieille ville, et la rue neuve, qui est une ancien nom de rue du vieux saint-nazaire .

 

Chef-lieu de la frairie « aux 3 églises »

 

Le chef lieu de la frairie a été au début la Basilique « visitée » par l’émissaire de « Waroch II»

(nous consacrerons un article sur karrikell à ce sujet)

puis à partir du 14eme au 19eme siècle l’église que les nazairiens du 20ème siècle appelaient la vieille église ,

cette église fut construite sur les ruines du château fondé par Waroch II.

 

Cette église de Saint-Nazaire fut démolie en 1895, à cette date les frairies étaient déjà un souvenir, en tout cas le culte se fit à partir de 1891 dans l’église actuelle.

 

L’emplacement de cette église, et donc de l’ancien manoir féodal des Vicomtes de Saint-Nazaire, se situait à proximité du portereau et de l’estuaire, proche de là où est aujourd’hui le Vieux Môle. 

Emplacement actuel de la vieille église . Petite plage en face du vieux Môle

Emplacement actuel de la vieille église . Petite plage en face du vieux Môle

Reconstitution du château de Saint-Nazaire par Paul Bellaudeau

Reconstitution du château de Saint-Nazaire par Paul Bellaudeau

Ancien Saint-Nazaire (Loire-Inf.) La vieille église, disparue en 1896

Ancien Saint-Nazaire (Loire-Inf.) La vieille église, disparue en 1896

Frairie de Saint-Nazaire  Saint patron : Saint Nazaire

Villages historiques

  • Grande fontaine
  • Saint-Nazaire

Saint Patron : Saint Nazaire, Nazer


(source principale  wikipédia (Français, anglais) )

Au Vie siècle, un texte de Grégoire de Tours fait mention d'une basilique abritant les reliques du martyr Nazarius, un orateur d'origine gauloise .

 

(interprétation karrikell : ce qui relit Nazarius à la Bretagne est qu’il est l’auteur du panégyrique de Constantin (empereur mythique chez les Bretons car proclamé 34e empereur romain sous le nom Constantin Ier en 306 par les légions de Bretagne- nous reviendrons sur ce sujet dans un article futur)

 

Nazarius serait né vers 280. Il serait issu des écoles de rhétorique de Bordeaux qui, à cette époque, tendaient à supplanter les écoles d'Autun, ruinées par le sac de la ville en 269.

Sa réputation d'orateur et de professeur était grande dans tout l'Empire.

Selon Saint Jérôme, sa renommée culmina en 324 ; Ausone le place parmi les tout premiers orateurs du temps. Il semble qu'il ait eu une fille, Eunomia, née en 305 ou 306, convertie au christianisme, qui, selon les contemporains, égalait son père dans l'art oratoire.

 

 

un chrétien ...païen ?

D'un point de vue religieux, le discours de Nazarius est particulièrement intéressant. 

Nazarius n'était clairement pas chrétien. En effet Nazarius a remis une version païenne de la bataille au pont de Melvian.  Il se réfère à Mars et loue l'immortalité de Constantin (ce qu'un auteur chrétien ne ferait jamais).

Pourtant, il y a sans aucun doute aussi des éléments chrétiens. [15] Il ressort clairement du choix des mots de Nazarius qu'il est familier avec le monothéisme..

Il semble fortement que Nazarius n'a pas osé prendre position entre le paganisme et le christianisme. Cela s'explique par la situation politique et religieuse peu claire dans laquelle se trouvait l'empire romain lors de son discours.

Giovanni Antonio Merli, Saint Nazario on a horse, fresco, 1480.

Giovanni Antonio Merli, Saint Nazario on a horse, fresco, 1480.

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2017 2 19 /12 /décembre /2017 09:29

article http://karrikell.over-blog.com/

 

Avertissement


En préambule et en avertissement il faut bien voir que la frairie de la Vielle Ville ne désigne pas du tout ce qu'on nomme aujourd'hui « petit Maroc » et avant 1945 « Vieux Saint-Nazaire », le vieux Saint-Nazaire (aujourd'hui détruit et reconstruit de 1945 à 1950 est appelé aujourd'hui petit Maroc) était une frairie à part entière dite tout simplement « de Saint-Nazaire » , le vieux Saint-Nazaire était en effet le noyau originel du Saint-Nazaire haut-médieval . (à partir du roi Waroc'h) .

Quant à la frairie de la vieille-ville ...c'est le centre-ville actuel .

Pour embrouiller le tout l'avenue de la vieille ville est sur le petit Maroc.

Étymologie et toponymie

 

  • Toponymie

 

Présence actuelle

Avenue de la vieille ville mais pour désigner ...le vieux Saint-Nazaire

 

Formes anciennes

dans un aveu de 1709 on évoque la Virée "Dom Jacques"

 

Cadastre

Présence de trace écrite « vieille ville » au cadastre napoléonien

 

  • Étymologie

Sans objet

Délimitation en 1791


     

    2

     Vieille-Ville

    (la Ville Halluard, etc...)

     Saint Jacques

    Levant : la mer

    Nord : commune de Montoir

    ouest : chemin du Plessis

    Midi : la mer

                165

     

    Frairie de la Vieille Ville (carte google maps)

    Frairie de la Vieille Ville (carte google maps)

     

    La limite nord entre Saint-Nazaire et Montoir en 1791 n'était pas la limite actuelle puisque Saint Nazaire au en 1865 a annexé Penhoët et Méan, qui relevaient avant de Montoir, la limite Nord de la frairie que j'ai tracé est approximative .

     

    J'ai estimé la limite ouest également en prenant comme points de rencontre, la limite est du parc paysager actuel et le carrefour entre la rue du Plessis et la rue Georges de Buffon . C'est donc une estimation grossière de l'ancien chemin du Plessis.

     

    La limite est est également estimée en prenant compte de l'appartenance de la Ville au Feuvre à la Vieille Ville.

    Présentation de la frairie 

     

    C'est l'actuel centre-ville.

    Beaucoup des lieux-dits historiques sont restés à l'état de noms de rue.

    Le domaine seigneurial « La Ville aux feuves » s'est modernisé en « rue de la ville aux fèves », c'est une rue banale, il n'y a plus aucune trace du passé.

    Pour la Dermurie, c'est le même processus, le lieu-dit a laissé comme trace la rue de la Dermurie, l'étroitesse de cette rue fait penser à un chemin et a du garder l'écartement originel entre les maisons du village.

    La Ville Halluard a laissé comme trace toponymique la rue de la Ville Halluard très large.

    Toutezede a été rétabli au niveau orthographique en Toutes Aides et a gardé sa chapelle . C'est la seule chapelle sauvegardée intacte à Saint-Nazaire.

    La Loire Pénétrait Jusqu'à la Dermurie, dolmen, et ancien nom de la frairie Nyon.

    En 1882, les travaux du bassin de Penhoët, à Saint-Nazaire, menés par Kerviler, ont prouvé que la Loire pénétrait dans les terres jusqu'à la Dermurie : un grand dolmen dominait la rive du fleuve.

    En outre, la "vieille ville" qui s'étendait à Saint-Nazaire depuis la Dermurie jusqu'à la Ville Halluard, c'est à dire devant le port découvert par Kerviler, semble avoir porté le nom banal de NOEDUNUM (contracté en Nyon)

    Le Dolmen de Saint-Nazaire dit dolmen des Trois Pierres (ou dolmen du Prieuré) est un dolmen trilithe classé au titre des monuments historiques en 1889

    Il est toujours présent en plein centre ville . Cette curiosité unique en Europe n'est pas du tout mise en valeur par les élus successifs de Saint-Nazaire.

    By Poulpy (Own work) [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

    By Poulpy (Own work) [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

    Menhir phallique donné ....au musée national de Saint-Germain en Laye

    on retrouva la

    partie supérieure d'un menhir phallique, d'un mètre, cinquante de hauteur,un mètre de largeur et cinquante centimètres d'épaisseur.
    Ce beau fragment très caractérisé, peut-être unique, taillé et presque poli sur la tranche, affectant la forme nettement parabolique, a été donné en 1878, par la municipalité, -- sur les instances de R. Kerviler, -- au musée national de Saint-Germain.

    Henri Moret, Histoire de la ville de Saint-Nazaire

    Je n'ai pas retrouvé trace d'image de ce menhir, je donne donc un exemple de menhir phallique ci-dessous :

    Entre Locoal et Mendon, ce menhir phallique se dresse face aux marais.  (http://nordouest.over-blog.com/)

    Entre Locoal et Mendon, ce menhir phallique se dresse face aux marais. (http://nordouest.over-blog.com/)

    Chef-lieu de la frairie

     

    On peut sérieusement penser que le chef lieu de cette frairie était la ville au Feuvre, en effet il y avait naguère dans ce village une manoir avec une chapelle dédiée à Saint Jacques, patron de la frairie.(non détruite encore en 1891)

     

    L'emplacement du manoir correspond à l’intersection des rues Auguste Baptiste Lechat, de Toutes Aides, Jules Guesde, et de l'avenue des Sports.

     

    Devenue résidence du seigneur de La Ville-aux-Fèves, la chapelle fut désacralisée vers 1659, et remplacée par la chapelle de Toutes-Aides construite par le chapelain de la Ville-aux-Fèves, Jean Mothais de La Girauderie, qui était aussi vicaire et régent de Saint-Nazaire.(Brière de brumes et de rêves: histoire, coutumes, mythes et légendes Fernand Guérif )

     

    Peu connue, la chapelle Notre-Dame-de-Toutes-Aides est plus vieil édifice chrétien de la ville.et une des plus anciennes constructions humaines après le tumulus de Dissignac, le Dolmen, le manoir des sables, et le château de Beauregard en l'immaculée.

     

    Une statue de la vierge noire du XVIIIe siècle, en bois, trône au-dessus de l'autel.

     

    En 1659, Jean Mothais, sieur de la Girauderie, vicaire et régent de Saint-Nazaire, la fit bâtir sur son terrain. Elle doit sa survie à un voisin qui s'opposa à sa démolition durant les travaux d'après-guerre. Rénovée au début des années 1990.

    Chapelle de Toutes-Aides (XVIIeme siècle)

    Chapelle de Toutes-Aides (XVIIeme siècle)

    Anecdote historique sur un lieu-dit de la frairie : Toutes Aides 

    Le scandale de moeurs d'Aristide Briand : suspension de l'ordre des avocats et condamnation à la prison

     


    Mariée à un banquier local, Adolphe Giraudeau, elle ne tarda pas à succomber au charme d'Aristide Briand. Leur liaison était suffisamment de notoriété publique pour que le mari bafoué ait tenté, à plusieurs reprises, de les faire surprendre en flagrant délit d'adultère par un commissaire de police.
    Le scandale éclata, le 1er mai 1891, journée qui, alors, n'était point encore chômée.
    Plutôt que de participer à une réunion des socialistes de Saint-Nazaire, Briand avait donné rendez-vous à sa maîtresse au lieu-dit "Toutes Aides", à trois kilomètres de la ville.
    C'est là qu'ils furent surpris, au beau milieu de leurs tendres ébats, par un garde-champêtre accompagné de trois paysans.
    L'un d'entre eux, Geoffroy, principal témoin à charge, avait observé le couple de loin et décidé de mettre un terme à cette partie de jambes en l'air.
    Interrogés par les gendarmes du lieu, les coupables ne purent que passer des aveux écrits.
    Si le mari de Jeanne eut l'élégance de retirer sa plainte pour adultère qu'il avait déposée immédiatement, cela ne mit pas un terme au feuilleton judiciaire, car les deux amants restaient inculpés d'outrage public à la pudeur.
    Entre temps, Aristide Briand avait été suspendu de l'ordre des avocats de Saint-Nazaire, ce qui le plaçait dans une difficile situation financière.
    Lé 2 novembre 1891, le tribunal correctionnel de Redon rendit son verdict :
    six mois de prison et 200 francs d'amende pour Aristide, dix jours de prison et la même amende pour Jeanne.
    Une condamnation plutôt lourde dont ils firent appel devant la Cour de Rennes, laquelle se contenta de confirmer le précédent jugement....

    "ces Don Juan qui nous gouvernent" par Patrick Girard

    Villages historiques

    • Dermurie
    • Cardurand
    • Ville Halluard
    • bois savary

    • traict

    • rue de la matte

    • bel air

    • toutes aides

    • Prezegat

    • berthauderie

    Saint Patron : Saint Jacques Le Mineur

     

    Jacques d'Alphée ou Jacques, fils d'Alphée, est un Juif de Galilée qui fait partie des douze apôtres de Jésus. Dans la tradition du christianisme occidental, il est aussi appelé Jacques le Mineur, pour le distinguer de Jacques de Zébédée, dit Jacques le Majeur, frère de l'apôtre Jean.

    A noter que dans l'église de Saint-Nazaire il y a un vitrail au transept droit qui rappelle l'existence de la  Chapelle de la Ville au Feuvre et de son patron: saint Jacques le Mineur.

    L'église de Saint-Nazaire a pris en compte et mentionne les frairies anciennes de Saint-Nazaire .

     

     


     

     


     

    La chapelle de la Ville-au -Feuvre était dédiée à Saint-Jacques-le-Mineur; un bénéfice dont, en 1790, jouissait encore Pierre-Clément Guigand, vicaire puis curé constitutionnel de Donges, y était attaché.
    Elle a du être désaffectée au moment de l'édification de la chapelle de Toutes-Aides (1659).
    Ce qui semble bien l'indiquer, c'est qu'au dix-huitième siècle, époque où beaucoup de cérémonies religieuses se célébraient dans les différentes chapelles de la
    paroisse, il n'en était jamais fait à la Ville-Au-Feuvre.

    En tout cas, en 1732, le 22 du mois de novembre, quinze jours seulement après la mort de Sébastien de la Haye de Silz, seigneur de la Ville-au-Feuvre, sa fille,
    Anne, recevait la bénédiction nuptiale dans la chapelle de Toutes-Aides.


    Nous connaissons le nom d'un chapelain de la Ville-au-Feuvre - le dernier probablement - l'abbé Jean Mothais, sieur de la Girauderie, titulaire du
    10 septembre 1635 au 16 janvier 1660.


    On prétend que des inhumations ont eu lieu dans la chapelle de la Ville-au-Feuvre.
    Nous ne sommes pas à même de corroborer l'assertion.

    Henri Moret, Histoire de la ville de Saint-Nazaire

    Saint Jacques le Mineur, d'après François Boucher.

    Saint Jacques le Mineur, d'après François Boucher.

    Partager cet article
    Repost0
    13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 12:19
    Saint Gildas, statue de la vallée des Saints à Carnoët.

    Saint Gildas, statue de la vallée des Saints à Carnoët.

    article http://karrikell.over-blog.com/


    Voici une frairie encore mystérieuse car j'y ai trouvé peu d'éléments que ce soit toponymique ou historique .

     

    Malgré cela, je vous ai déniché un petit scoop, le vrai nom de cette frairie semble être frairie de Marsac, avec comme saint patron Saint Gildas.au 16eme siècle elle était nommée "Frarie de Marczac".

     

     Les listes de frairie de Saint-Nazaire dont la principale source (1791) donne toujours "de Saint Gildas".


    Le centre religieux et temporel devait donc y être Marsac. 


    Etymologie et toponymie

     

     

    Toponymie

     

    • Présence actuelle
    • Aucune présence de Gildas 
    • Grand Marsac et Petit Marsac, Route de Marsac

     

    • Formes anciennes : Marczac

    Alain Gallicé dans son livre "Guérande au Moyen-âge" donne :

    "Pour celle de Saint-Nazaire : Marsac et Prieuc, et le mot frarie est utilisé pour Marczac en Saint-Nazaire"

    (16eme siècle)

     

    • Cadastre 
      • Gildas : aucune trace
      • Marsac
      • Ile du Grand Marsac
      • Les leches de Marsac
      • Le grand Marsac
      • Le ptit Marsac
      • Le moulin de Marsac
      • Ile du petit Marsac

     

     

    Etymologie

     

    En prenant l'hypthèse Frairie de Marsac, Marsac donne lieu a plusieurs interprétations :

    •  L'hypothèse latine centenaire et facile (puisqu'il suffit d'aller la chercher ...partout) mais qui semble de nos erronée avec les études sur le gaulois:  du nom gallo romain MARTIUS avec l'ajout du suffixe ACUM  signifiant domaine)

     

    •  l'hypothèse gauloise (qui est proche de la première) :   un nom de personne MARCOS signifiant étalon et qui a donné MARC'H en breton (cheval) et le suffixe ACOS domaine.(Source Albert Piernet)

    A ce propos il semble simplement que dans la plupart des cas les toponomistes du 19eme siècle ont confondu le suffixe ACOS avec ACUM qui lui même n'est qu'une ....latinisation du moyen âge du suffixe gaulois ACOS .

    Dans notre exemple un nom propre gaulois a été remplacé ou "latinisé" .

     

    • Une autre hypothèse existe :  le Dieu Mars , le domaine du dieu Mars .

     

     

     

    Délimitation en 1791

     

    15

    Saint-Gildas ou Marczac

    Saint Gildas

    Levant : chemin du Plessis

    Nord : commune de Montoir

    ouest : Chaussée Labot

    Midi : le Grand-Chemin

    224

     

    La limite Est est chemin du Plessis

    La limite sud 'midi' correspond au grand chemin

    La limite Ouest correspond à la chaussé Labot retrouvé sur le cadastre de 1829

    La limite Nord , la commune de Montoir de l'époque .

    Frairie de Saint Gildas - St Nazaire - Carte Karrikell à partir de google maps

    Frairie de Saint Gildas - St Nazaire - Carte Karrikell à partir de google maps

    Présentation de la frairie


    C'est un quartier que l'on pourrait qualifier de mixte,  la partie nord étant toujours marquée par l'appartenance à la  Brière ,Le Grand Marsac et le petit Marsac par exemple étant des anciennes îles de Brière,  la partie sud étant une zone résidentielle « douce » aux abords des étangs de Guindreff.


    C'est une frairie assez marquée par la toponymie bretonne , Cran , Lesnais, Coulvé, Guindreff. 

     


    Chef-lieu de la frairie


    Il n'y en pas d'attesté mais on peut imaginer une chapelle en Marsac, lieu historique, seigneurie .

     

     

    Villages historiques

    • Coulvé
    • Lesnais
    • Marsac
    • Cran
    • Guindreff
    • Armangéo

     

    Four à pain de Guindreff (photo Karrikell)

    Four à pain de Guindreff (photo Karrikell)


    Saint Patron : Saint Gildas

     

    Avant 1789 la forme traditionnelle orale et écrité partout en Sud Bretagne est Guédas.

    Le 19eme et 20eme rétablira la forme Gildas au niveau cartographique et bibliographique.

    Saint Gildas est un personnage historique originaire du Pays-de-Galles et un saint trés important en Bretagne et il bien décrit dans un article karrikell :

    http://karrikell.over-blog.com/article-saint-gildas-en-pays-de-retz-59827028.html

     

    Autres lieux du Pays Nantais

    comportant Saint Gildas

     

    • Saint Gildas des Bois, dont le nom initial était Lampridic puis Saint Guédas de Landa , siège d'une abbaye bénédictine qui abrita jusqu'à la révolution des reliques du saint et un manuscrit d'une  vita du saint .

     

    • La Pointe Saint Gildas, auparavant Pointe de chevếché. 
    • Machecoul, église de Sainte-Croix et  chapellenie Saint Gildas
    • Bourgneuf, chapellenie
    • Le Clion, aujourd'hui en Pornic, le Prieuré de Haute Percheé était dédié à Saint Gildas 

     

    Partager cet article
    Repost0
    14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 15:04

    article http://karrikell.over-blog.com/

     

     

    Etymologie et toponymie

     

    • Toponymie

     

    • Présence actuelle

      • Cuneix
      • Chemin du Gonlé

    On peut imaginer -avec beaucoup d'imagination - que Gonlé puisse provenir de Gwenolé. C'est bien sûr une piste peu fiable.

    • Formes anciennes

    les mentions de l'existence de la frairie seulement

    • Cadastre

    Le communeau de Cuneix

    Les carroix de Cuneix

    Les landes de Cuneix

    Le bas Cuneix

    Le haut Cuneix

    La noë de Cuneix

    Le chemin du Gonlé ?

     

    • Etymologie

    J'ai déjà traité de l'étymologie de Cuneix dans un article précédent

     

    http://karrikell.over-blog.com/article-cuneix-en-saint-nazaire-59332528.html

     

    A signaler que l'île de Cuneix abritait une grande chambre couverte à l'instar du tumulus de Dissignac (disparue) . Toutes les îles de Brière à l'origine comportaient des mégalithes, quasiment tous détruits au 19eme et 20eme siècle . (pillage pour réemploi dans les constructions)

     

    Il reste aujourd'hui les débris d'un dolmen .

     

     

    Nous allons parler plus loin de la Motte Allemand, il semble évident que c'est plutôt un patronyme Armand transformé oralement en Almand. 

      Les Pierres de la Villotin . vestiges mégalithiques

      Les Pierres de la Villotin . vestiges mégalithiques

      Délimitation en 1791

       

      Frairie                 Saint-Patron           Délimitation                 Nb habitants en 1791
      CuneixSaint Gwennolé

      Levant : Chaussé Labot                     

      Nord : La Brière

      ouest : Moulin d'Islac

      Midi : Ruisseau de la Rivière

      177

         

        La limite Est (levant) correspond à la chaussé Labot retrouvé sur le cadastre de 1829.(Actuelle route de Marsac, route de Leaufouis)

         

        La limite sud 'midi' correspond peu ou prou à la route de la Motte-Allemand. On trouve trace dans le cadastre de « La Rivière » qui correspond à l'emplacement de cette route.

         

        La limite Ouest, le moulin d'Islac , définie dans l'article sur la frairie d'Islac .

         

        La limite Nord , la Brière. Correspond donc aux délimitations connues entre les communes de Saint-Nazaire, Saint André-des-Eaux et Trignac.

        Frairie de Cuneix - St Nazaire - Carte Karrikell à partir de google maps

        Frairie de Cuneix - St Nazaire - Carte Karrikell à partir de google maps

        Présentation de la frairie

         

        C'est un quartier que l'on peut qualifier de frairie brièronne .(avec une partie de Grande Brière : le marais pleine eau proprement dit)

         

        Connu aujourd'hui des nazairiens principalement pour …..sa déchetterie, qui fut très controversée quand elle était jusqu'en 2006 encore un centre d'enfouissement de déchets ménagers.(En Brière ….pays d'eau….)

         

        Cuneix est aussi le siège d'un poney club.

         

        L'ancienne métairie noble de la Motte Allemand n'est plus qu'un village parmi tant d'autres. Le calvaire n'y est pas visible car dans une propriété privée.

        Manoir et calvaire en 1839

        Manoir et calvaire en 1839

        Chef-lieu de la frairie

         

        Il existait une chapelle sur le lieu-dit de la motte-Allemand.(40 route de la motte allemand) (merci au blog http://saint-nazaire.hautetfort.com/guindreff/)

         

        L'étymologie de Motte Allemand provient vraisemblablement de Motte Armand.

         

        Extrait de Saint-nazaire.hautetfort.com :

        « ...

        La Motte Allemand était une métairie noble jusqu'en 1843, vente du domaine à un laboureur.

         

        Le manoir et la chapelle, dessin publié dans Le Courrier de Saint-Nazaire du 16 octobre 1931

         

        En 1843 la chapelle était alors encore lieu de culte. Elle fut désaffectée à l'érection de l'église de Immaculée en 1857. Cependant, durant quelques années encore, durant les Rogations qui partaient de la vieille église de Saint-Nazaire via la chapelle de Toutes Aides, les paroissiens se rendaient encore à la chapelle de la Motte-Allemand. Les statues furent envoyées au prestataire de l'Immaculée, il semble qu'elles aient disparu durant la seconde-guerre-mondiale.

         

        En 1897 les enfants Creton firent détruire les murs de la chapelle alors totalement ruinée, ne laissant subsister que la sacristie encore visible en octobre 1931, il restait encore une porte murée et une croix sur le pignon. Marie Creton fit élever un calvaire le long de la route à l'emplacement de la chapelle.

         

        Le calvaire fut restauré. Il existe toujours, il se trouve dans le jardin du 40 route de La Motte-Allemand. Mais ce qui restait du manoir fut détruit depuis pour laisser place à des maisons contemporaines.

         

        Le manoir et le calvaire, dessin publié le 16 octobre 1931 dans Le Courrier de Saint-Nazaire.

        ... »

         

          Chapelle de la Motte Allemand

          Chapelle de la Motte Allemand

          Villages historiques

          • Cuneix

          • La Motte Allemand

          Saint Patron : Saint Guénolé

           

          Avant le 19eme siècle la forme romane traditionnelle orale et écrite est souvent Guignolet en Bretagne.

           

          Le 19eme et 20eme rétablira la forme Guénolé au niveau écrit et donc cartographique.

           

          J'ai abordé Saint Guénolé dans l'article : Saint Guénolé en Pays de Retz

           

          En l'église Saint-Guénolé de Batz-sur-Mer(Loire-Atlantique).

            Statue de Saint Guénolé dans l'Eglise Saint Guénolé de Bourg de Batz. Photo Bibar

            Statue de Saint Guénolé dans l'Eglise Saint Guénolé de Bourg de Batz. Photo Bibar

            Partager cet article
            Repost0
            4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 15:07
            étang du Bois Joalland. Clocher de l'Immaculée. Saint-Nazaire

            étang du Bois Joalland. Clocher de l'Immaculée. Saint-Nazaire

            Etymologie et toponymie

             

            • Toponymie

             

            • Présence actuelle

            Aucune

             

            • Formes anciennes

            Lézardon apparaît dans des citations du nom de cette frairie.(17eme siècle)

             

            • Cadastre

            Aucune

             

            • Etymologie

            Le sens évident pour Lézardon est : Lez Ardon : en breton signifiant la cour de Redon, soit d'une famille noble dite de « Ardon », soit d'une dépendance de la très puissante Abbaye de Redon.(par exemple nombre de salines de Guérande appartenait à l'Abbaye de Redon)

             

            A signaler que la paroisse d'Arzon (en presqu'île de Rhuys) est mentionnée sous le nom de "Ardon" : "plebiculam quae nominatur Ardon in Rouuis" (Cart. p. 357). Cette année-là l'empereur Louis Le Débonnaire, sur la demande de Nominoë, la donne à l'abbaye de Redon.

            http://www.infobretagne.com/arzon.htm

             

            Délimitation en 1791

             

            Frairie Saint Patron Délimitation Nb habitants en 1791
            Lézardon Notre-Dame

             

            Levant : chemin de Guindref


            Nord : chemin de Brantu


            ouest : landes de Braye


            Midi : le Grand-Chemin

            134

             

             

            La limite est indique « chemin de Guindreff», j'ai donc pris comme repère la route de Guindreff

            La limite sud 'midi' correspond à la limite nord de la frairie d'Heinlex.

            Pour la limite Ouest elle correspond à la limite Est de la frairie de la Ville Heulin.

            La limite Nord , le chemin de Brantu est plus floue, j'ai pris de façon arbitraire la route de la Motte Allemand.

             

             

             

            Carte Karrikell à partir de google maps.

            Carte Karrikell à partir de google maps.

            L'immaculée conception en 1950.

            L'immaculée conception en 1950.

            Présentation de la frairie

             

            La Frairie de Lézardon est l'ancêtre du quartier de l'Immaculée-conception.Appelé de nos jours « L'immacuée ».

             

            C'est un quartier qui était en 1950 encore complètement rural avec un petit bourg. Aujourd'hui c'est une zone résidentielle aux nombreux lotissements et relativement bien desservi au rest de la ville.

             

            Il abrite des lieux connus des nazairiens comme l'étang du Bois Joalland, retenue d'eau créée par les Américains en 1917 pôur approvisionner leurs troupes, reconverti en espace de loisir , base nautique, club d'aviron, terrain de jeux pour les enfants, joggers.

             

            Un deuxième étang, créée aussi par les Américains, les étangs de Guindreff joue aujourd'hui le même rôle que l'étang du bois joalland mais de façon moindre, pêcheurs, joggers, parcours sportif .

            Enfin les étangs de Marsain sont le seul apanage des pêcheurs.

             

            Le quartier abrite aussi l'usine ACMAT, constructeur de véhicules militaires en bordure des étangs de Marsain.

             

            Une zone commerciale de plus en plus étendue s'y est implantée.

             

            La frairie accueille sur son sol aussi le château de Beauregard, petit manoir du 17eme siécle, dans le passé ce manoir avait des centaines d'hectares, il est aujourd'hui cerné par la zone commerciale. C'est un manoir privé.

            Château de Beauregard

            Château de Beauregard

            Chef-lieu de la frairie

             

            Historiquement à la Cavarderie, qui est aujourd'hui le centre du bourg de l'Immaculée, c'est à dire son église.

            Toujours sous le patronage de Notre Dame.

            Villages historiques

             

            • La Cavarderie

            • L'immaculée

            • Les îles : île de l'étier, du bignon

            • Kerdavid

            • Bois Joalland

            • Beauregard

            • Les Québrais

            Saint Patron : Notre-Dame

             

            Notre-Dame, c'est à dire la Sainte Vierge, Marie . On peut voir que son culte a traversé les âges puisque la dénomination de l'église actuelle est toujours celle de l'Immaculée conception.

            Et on peut également faire le lien avec le toponyme proche de Guindreff (la trêve sacréé , blanche qui fait immédaitement penser à la virginité, immaculée)

            Anoter que l'orgue de l'église est le plus ancien de Saint-Nazaire (fin 19eme)

             

            Partager cet article
            Repost0
            5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 17:12
            Saint Salomon de Bretagne. (cathédrale St Pierre de Rennes, auteur Alphonse Le Henaff  1871-1876)

            Saint Salomon de Bretagne. (cathédrale St Pierre de Rennes, auteur Alphonse Le Henaff 1871-1876)

             

            Etymologie et toponymie

             

            • Toponymie
            • Présence actuelle
            • Impasse d'Avalix
            • Un lieu-dit Avalix sur les cartes
            • un quartier Avalix
            • Bois d'Avalix
            • Chemin d'Avalix

             

            • Formes anciennes

            carte de Cassini (17eme siècle ) : Avali

             

            • Cadastre

            * Marais d'avalix

            * Carroi d'avalix

            * Petit avalix

            * Grand avalix

             

            • Etymologie

            Le sens paraît limpide : avalit, la pommeraie. Le T est tombé oralement et le X est un rajout de scribes, fausse « correction » assez répandue dans la région (autre exemple : Heinlex)

            Délimitation en 1791
            carte google maps avec limite de frarie d'Avalix.

            carte google maps avec limite de frarie d'Avalix.

            Avalix, Saint Salomon

            Levant : chemin du Grand Marais au Grand Chemin

            Nord : chemin du Grand-Pré

            ouest : chemin du Jaguet

            Midi : la mer

            population : 169

             

            La limite nord indique « chemin du grand pré », ce toponyme existe toujours et est toujours présent en tant que nom de ruelle . Cette ruelle est proche du « grand chemin » qui reliait Saint-Nazaire à Saint-André (aujourd'hui Départementale 47/rue Jules Guesde) . J'estime donc la limite nord de la frairie d'Avalix en suivant la départementale 47.

             

            A l'est (levant), le chemin du Grand Marais (actuellement Parc Paysager) eu Grand chemin , on peut en déduire que cette limite correspond à la rue André Le Notre / Rue Charles Lebrun / Rue de l'hipodrome (le grand marais servait d'hippodrome en été dans le passé), soit la limite est de l'actuel Parc Paysager .

             

            La jonction entre la limite Nord et la limite Est étant estimée à la jonction de la rue Toutes Aides et la rue Jules Guesdes.

            Pour la limite Ouest elle correspond à la limite Est de la frairie de Gavy et d'Heinlex.

             

            Il semble que Minée (Mené) appartenait à la frairie d'Avalix , cela entraine une incohérence avec la frairie de Gavy : d'après Henri Couronné, La Chesnaie faisait partie de gavy.Géographiquement c'est impossible.  Il y a donc une zone de flou pour la démarcation exacte.

             

             

            Présentation de la frairie

             

            La frairie d'Avalix est aujourd'hui un ensemble de quartiers assez varié : le parc paysager, le quartier Avalix lui même qui est un quartier urbanisé, de logements sociaux et de pavillons, le quartier de l'ex Hôpital ou dit du Moulin du Pé (site de l'hôpital jusqu'à l'été 2012),  la plage Villès-Martin chère aux Nazairiens, la plage de Saint-Nazaire jusqu'au Skate-Parc actuel.

            Gagné sur la campagne dans les années 1960.

            De la campagne, il en reste un bois, le bois d'Avalix de cinq hectares.

            Au moulin du Pé, est atteint un des points hauts de la commune, Pé signifiant d'ailleurs en gallo (et sans doute d'origine celtique) hauteur .

             La Frairie d'Avalix comporte également l'actuel Parc Paysager, lieu emblématique de Saint-Nazaire, avant la seconde guerre dit « grand marais » et une partie de la côte .

             

            Chef-lieu de la frairie

             

            On ne peut qu'imaginer le chef lieu au lieu-dit Avalix.

            Aucune source trouvée pour le moment .

             

            Villages et lieux-dits historiques

             

            • Avalix

            • Pé (Moulin du Pé)

            • Minée ou Mené

            • Grand Marais

            • Villès Martin

             

            Saint Patron : Saint Salomon (Sant Salaün en Breton)

             

            Source : Wikipédia Français

             

            (mort en 874, roi de Bretagne de 857 à 874)

            Saint Salomon est le roi de Bretagne qui a étendu la Bretagne à son étendue maximale.

            (Bretagne historique plus le territoire d'entre deux rivières (entre la rivière Mayenne et la Sarthe) , le Cotentin, l'Avranchin, et les îles actuelles dites anglo-normandes.)

            C'est aussi le plus grand roi breton, qui a tenté d'obtenir l'indépendance religieuse de la Bretagne par rapport à l'archevêché de Tours, en essayant d'obtenir du pape la constitution de l'évêché de Dol-de-Bretagne en archevêché16. La situation restera en suspens (Dol étant archevêché de facto), mais Rome ne clarifiera officiellement la situation qu'en 1076, où le pallium est accordé à l'archevêque Even. Cependant, en 1199, le pape Innocent III met fin à la polémique, en affirmant l'autorité de Tours sur les évêchés bretons.

            Après avoir lutté une quinzaine d'années contre les Vikings lors des invasions normandes, il parvient à les expulser de Bretagne et aide même Charles le Chauve à les chasser d'Angersnote

            Il meurt assassiné sauvagement « C'est là que son gendre Pascweten et le gendre d'Erispoë, Gurvant, ainsi que son neveu Wigon, fils de Rivelin, le livrent aux Francs « Fulcoald et d'autres », qui, après avoir capturé et sans doute exécuté son fils Wigon, crèvent les yeux du roi et l'assassinent le lendemain (874) »

             


             

            Saint de Bretagne non reconnu par Rome , fêté le 25 juin.

            Extension maximale de la Bretagne (Orange+violet+vert+bleu)

            Extension maximale de la Bretagne (Orange+violet+vert+bleu)

            Salomon a été assassiné le 25 juin 874 dans l'église d'un lieu appelé aujourd'hui Ar Merzher La Martyre

            Saint Salomon est le patron de la ville de Pithiviers (Loiret). En 932, la dépouille de saint Salomon, roi de Bretagne et martyr, fut déposée dans l'église Saint-Georges à Pithiviers, appelée par la suite église Saint-Salomon et Saint-Grégoire.

            Le diocèse de Vannes l'honorait traditionnellement d'une fête annuelle chaque 25 juin. Une église Saint-Salomon existait à Vannes, détruite en 1793. La rue Saint-Salomon menait à une porte du même nom 

             

            • Langoëlan (Morbihan) : une chapelle latérale de l'église paroissiale Saint-Barnabé lui est consacrée.
            • Plouyé (Finistère : la chapelle Saint-Salomon date du xviie siècle. Traditionnellement son pardon était marqué par un culte très particulier concernant les chevaux24.
            • La Martyre (Finistère) : cette paroisse aurait été le théâtre, le 25 juin 874, de l'assassinat de Salomon, roi de Bretagne, à l'endroit même où est placé aujourd'hui le maître-autel de l'église paroissiale. L'église paroissiale Saint-Salomon possède un reliquaire en argent, en forme de chapelle, du xvie siècle, dit de saint Salomon (avec poinçon P. G. répété). L'église possède aussi une statue de saint Salomon.
            • Des statues de saint Salomon existent à Landivisiau et à Maxent. L'église Saint-Maxent possède un vitrail représentant saint Salomon accordant des privilèges à une terre qu'il donne pour la fondation d'un monastère).
            Partager cet article
            Repost0
            26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 22:15
            Source : Blog riko saint-nazaire ,  http://rikostnaz.blogspot.fr

            Source : Blog riko saint-nazaire , http://rikostnaz.blogspot.fr

            "La route de la cote d'Amour au cours des années 50; au premier plan, le phare de Kerlédé sur le quartier de la Richarderie exempt d'habitations et a droite, le carrefour de la Chataigneraie.
            A gauche au fond, on aperçoit les bungalows de Kerledé et Kerbrun."

            Etymologie et toponymie

             

            • Gavy

              • Toponymie

              • Formes anciennes :
                • 1815 : Gd Gavi

                • ​Formes anciennes :

                • 1904 : Gavid (le Grand et le Petit)

                • 1829 : Petite ile des Gavids

                • 1829 : le Petit-Gavid

                • 1829 : Le grand Gavid

                • 1829 : Le petit Gavid

                • 1815 : Pt Gavi

            (Source : Revue historique de l'Ouest, Gaston Louis Michel Marie baron de Carné, Régis Marie Joseph Estourbeillon (Marquis de l') Bureaux de la Revue., 1893)

             

            Au niveau du cadastre seule la forme Gavid est présente :

            • Vigne de Gavid
            • Noés Gavids
            • Les Gavids

            • étymologie

            Les formes anciennes sont Gavid, Gavi

            Le suffixe -id en breton marque souvent le collectif « arboricole » dans la région.

            (Avalix = Avalid = Pommeraie, Guézy = Guezid = les arbres)

            On peut imaginer un bois mais le 'gav' paraît obscur. En breton gav est un enfoncement (idem le français Cave) , cela pourrait signifier la vallée abrupte, Gavy est en effet environné de falaises.

             

            • Maudez

              • ​​​Toponymie

            Rue de Maudé à Saint-Nazaire : pas dans la délimitation de cette frairie.

            • étymologie

            Saint Maudez ou Maudé, saint breton voir dans la rubrique Saint patron.

             

            Délimitation en 1791

            Frairie de Gavy, frairie de Saint-Nazaire, Saint, Patron : Saint Maudez

             

            • Levant : chemin du Jaguet
            • Nord : chemin de la Chesnais
            • ouest : chemin des Prinaux
            • Midi : la mer

             

            Les toponymes Jaguet et Prinaux ont entièrement disparus même au cadastre . Il faut donc imaginer des limites grâce aux toponymes attestés dans la frairie de Gavy.

            Avant de trouver le témoignage de Henri couronné (ci-dessous), j'avais pris comme limite orientale la D492 actuelle , il n'en est rien puisque le préhembert était dans cette frairie .J'ai donc pris comme limite la rue Michel Ange, puis la route des Aubinais pour englober le Préhembert.

            Nous avons vu précédemment dans l'article de la frairie Saint-Michel Ange la suite de cette limite orientale.

             

            Voici le témoignage de Henri Couronné :

            (Source : "appartenance des habitants de Saint-Nazaire et production de l'identité de la ville , Saint-Nazaire : vers une identité morcelée ? février 1992,  Ecomusée de Saint-Nazaire)

            "...

            Le site de la Bouletterie est décrit par Moret comme constituant un chainon haut de 29 mètres...

            Nous avons un témoignage de l'ancien exploitant de la ferme de la « Bouletrie » (orthographe d'avant la révolution) , m. Henri Couronné

            « ...la frairie de Gavy s'étendait jusqu'aux abords de Villès-Martin, puisqu'aussi bien, les villages de La Montagne (NDLR de Kerlédé) et de Kerlédé en dépendaient. La Richarderie et la Bouletterie en étaient aussi, tout comme la Chesnaie et le préhambert... »

            « … A l'emplacement du groupe scolaire E.Herriot, on trouvait encore avant guerre des vestiges du village initial, appelé Noyau en raison de sa fontaine (disparue en 1960)


             

            (Note Karrikell : à l'emplacement estimé de Noyau on a le square de la fontaine.)


             

            .Les fermes étaient décentrées par rapport à Noyau et portaient souvent le nom des habitants (Boullet...) »

            « ...la modeste église Saint-Paul, construite en 1972, déplacement de celle de la Trébale (Tréballe), serait ainsi située à Noyau... »


             

            « ...enfin, H.Couronné rappelle que la maison de quartier est construite « à l'endroit même où un aqueduc servant à l'écoulement des eaux ruisselant du thalweg, était connu sous le nom de « Pont-Boulet ».


             

            extrait du cadastre dit "napoléonien" où l'on aperçoit le lieu-dit Noyau.

            extrait du cadastre dit "napoléonien" où l'on aperçoit le lieu-dit Noyau.

            Pour la limite nord, j'ai agis également par déduction en partant de La Chesnaie et en prenant comme limite extreme le Kerlédé actuel, cette frairie d'après H.Couronné arrivait près de Villès Martin mais ne l'englobait pas.

             

             

            Présentation de la frairie 

             

            La frairie de Gavy est aujourd'hui est un quartier assez urbanisé, résidentiel et d'habitat social dont les lieux connus sont :

            • Porcé « riviera nazairienne » : quartier chic côtier.

            • Campus de Gavy : école des infirmières.

            • Kerlédé, quartier populaire avec son phare

            • La Bouletterie et la Trébale, quartiers à habitat social

            • Le Préhembert et son complexe de Rugby (équipe en Fédérale 1,  équivalent de la division 3 nationale)

            • Gavy, côtier (falaises, petit port (mouillage) et encore semi rural il y a une dizaine d'années dont les nazairiens ont vaguement conscience de l'importance passée

            Sud de l'ancienne frairie de Gavy.

            Sud de l'ancienne frairie de Gavy.

            Chef-lieu de la frairie

             

            Avant le témoignage de H.Couronné, j'aurais imaginé un chef-lieu à Gavy mais d'après la citation ci-dessus la chapelle devait être à « Noyau ».Il est tout de même curieux qu'une frairie nommée Gavid ou gavy ne soit pas centré sur le village de Gavy. Ce fut peut-être le cas lors de la création initiale de la frairie. Noyau a peut-être pris le dessus sur Gavy un peu à l'instar du lieu-dit « la Baule » qui a pris le dessus sur le Escoublac historique.

            Villages historiques

             

            • Gavy

            • La Richarderie

            • La Bouletterie

            • La Vecquerie

            • Trébézy

            • Porcé

            • Kerlédé

            • Minée

            • La Trébale

            • La Chesnaie

            • Le pré Hembert

            Saint Patron : Saint Maudez

             

            Saint Modez ou Maudé était un saint breton du 5e ou 6e siècle , selon la légende originaire d’Irlande, dont les disciples étaient Tugdual et Budoc.

            Le nom "Modez" vient du vieux celtique Magu-Tid, serviteur de Dieu

            Il était invoqué pour soigner, entre autres,  les vers.

            C’est un saint très populaire partout en Bretagne mais plus spécialement encore dans sa « patrie » en Goëlo :  l’île Maudez  de l’archipel de Bréhat ainsi que  la commune de Lanmodez (signifiant l’ermitage de Modez en breton). Faisant face à Bréhat.

             

            l'article sur la Rue de Maudé en Saint-Nazaire en dit plus long sur Saint Maudez :

            http://karrikell.over-blog.com/article-maudes-en-saint-nazaire-97530881.html

            Partager cet article
            Repost0
            13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 20:43
            Croix de Trévelan dans la frairie d'Islac en Saint-Nazaire . (Photo Flick du dénommé Groume.)

            Croix de Trévelan dans la frairie d'Islac en Saint-Nazaire . (Photo Flick du dénommé Groume.)

            Etymologie et toponymie

             

            • Islac, origine bretonne 

             

            • Toponymie

            A Saint-Nazaire, Islac a disparu au niveau toponymie et n'est plus présent qu'au niveau

            micro-toponymie, et par une tradition orale maintenue pour le « marais d'Islac ».

             

            Au cadastre sur Saint-Nazaire :

            1. le marais d'Islac

            2. Isle du Moulin d'Islac

            3. Le communeau d'Islac

             

            Par contre, ce toponyme est présent à Missillac (Loire-Atlantique):

            • Islac 44780 Missillac

               

            • étymologie

            Formes anciennes : Islac, Illac, Yllac au 15e siècle

             

            Origine bretonne du toponyme

            Islac semble provenir du celtique : en Gaulois isel-akon, lieu bas, ou plus sûrement du vieux- Breton : iselach signifiant « plus bas »

            une autre hypothèse donnerait en Gaulois insula+akon « le lieu riche en îles »

            La typologie du lieu Islac en Missillac me fait pencher vers la signification « lieu bas ».

             

            • Antoine

            Aucun lieu ne fait référence à Saint Antoine à Saint-nazaire.

             

             

             

             

            Délimitation en 1791

            Délilmitation de la frairie d'Islac en Saint-Nazaire

            Délilmitation de la frairie d'Islac en Saint-Nazaire

            • Levant (Est) : Moulin d'Islac

              Estimation imprécise en laissant Cuneix hors de cette frairie car Cuneix est une frairie.

            • Nord : commune de Saint-André

              La limite donnée sur la carte est exacte car c'est toujours la limite entre la commune de Saint-Nazaire et Saint-André-des-Eaux

            • Ouest : Commune de Saint-André

              La limite donnée sur la carte est exacte car c'est toujours la limite entre la commune de Saint-Nazaire et Saint-André-des-Eaux

            • Midi (Sud) : Lande de Braye

              Estimation suite à la délimitation de la frairie de la Ville Heulin

             

             

             

            Présentation de la frairie 

            La frairie d'Islac est une des frairies les plus « Brièronnes » de Saint-Nazaire. Le Grand marais borde cette frairie au Nord et comporte le marais d'Ust. Frairie encore trés rurale.

             

             

            Chef-lieu de la frairie

            On peut estimer que la chapelle devait être en Trévelan, principal village historique de cette frairie et ayant gardé deux calvaires dont un paraissant très ancien.

            voir l'article toponyme de karrikell sur Trévelan :

            http://karrikell.over-blog.com/article-trevelan-en-saint-nazaire-115582012.html

             

             

            Villages historiques

            • Trévelan, comme indiqué plus haut, sans doute le village "chef lieu" de cette frairie.
            • le Marais d'ust : ce marais porte le nom d'une famille noble de Saint-André (donc limitrophe à cette frairie), famille ayant compté dans l'histoire de Saint-Nazaire.
            • Brais 

             

            Saint Patron de la frairie : Saint Antoine

            article inspiré de l'article venant du site du diocèse de Quimper:

            http://catholique-quimper.cef.fr/diocese/patrimoine/les-saints/424-saint-antoine-lermite.html

             

            Les Saint Antoine honorés en Bretagne sont principalement Saint Antoine l'ermite honoré le 17 janvier.

             

            Il est notable que cette frairie ait choisi ce saint car le paysage de cette frairie est celui qui devait être pendant des siècles le plus inhospitalier de la paroisse : landes, marais.

             

            Saint Antoine est né vers 251, au village de Come, en Haute Egypte. Antoine est le premier à organiser dans l’église chrétienne la vie religieuse telle que nous la connaissons aujourd’hui, rassemblant d’importants groupes d’ermites dans des communautés libres. Sa renommée très vite répandue de son vivant en Egypte et à l’étranger, il est fort apprécié comme conseiller par des gens de toute classe. Il meurt très âgé.(Plus de 90ans)

             

            Antoine et son cochon

            Figure emblématique inoubliable que le cochon de saint Antoine. Si on veut y voir le symbolise du démon, cette explication symbolique est plausible.

            Il y en a une autre, plus prosaïque, qui relève d’un privilège accordé aux moines Antonins dont on a évoqué la fondation au XIe siècle, un privilège fort envié, car pour pourvoir aux besoins de leurs malades ces Antonins avaient la faculté de laisser vaguer leurs bêtes dans les rues des villages, pour se nourrir à bon compte en fouillant les ordures.

            Ainsi, le cochon portant au cou une clochette, comme signe de reconnaissance, devient le fidèle compagnon du patron des Antonins.

             

            Patron des Potiers

            Sans insister sur d’autres patronages, celui des pèlerins entre autres, on retiendra que saint Antoine, en Bretagne, était le patron des potiers.

             

            Supplanté par Antoine de Padoue

            Tel est Antoine abbé, Antoine l’ermite, Antoine le Grand, aujourd’hui quasi oublié au profit d’un rival qui porte le même nom, Antoine de Padoue, celui à qui on promet un sou pour retrouver l’objet perdu. Si bien que l’église du Faou dans le finistère a dû, à une époque relativement récente se doter d’une image de l’homonyme placée tout près de l’autre…

            Saint Antoine et son cochon en Brasparts (29). Statue aujourd'hui disparue.

            Saint Antoine et son cochon en Brasparts (29). Statue aujourd'hui disparue.

            Partager cet article
            Repost0
            19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 10:35
            Trafordyn, entreprise de forage est le seul lieu 'public' de ce quartier de nos jours.

            Trafordyn, entreprise de forage est le seul lieu 'public' de ce quartier de nos jours.

            Etymologie et toponymie

             

            • La Ville Heulin

               

            Toponyme roman signifiant le village de la famille Heulin.

            L'origine du nom Heulin est d'origine germanique (Franque) : Heulin est la forme contractée de Heudelin, diminutif de Heude, forme romanisée du germanique Hildo, issu de Hild (combat). Heude, Heudelin signifie donc combattant.

            Ce nom de famille est de nos jours le plus répandu en Maine-et-Loire.

             

            Ce toponyme est également présent :

            * La Chapelle Heulin , Paroisse et Commune du Vignoble Nantais

            • Cast

            moine (6ème s.)

            Saint Kast est un moine irlandais, venu en Bretagne armoricaine à l'époque du monachisme celtique, où il fut disciple de Saint Jagud (lui-même frère de St Gwenolé et premier abbé du monastère de Landouar, dit 'de St Jagut' actuellement).

            Kast a vécu au VIe siècle (né vers 522). Selon certaines sources, il aurait été martyrisé à Rome.

            Les canonisations papales ne remplaçant les canonisations de fait que depuis un millier d'années seulement, comme St Martin ou St Rémi, St Kast n'a pas été "catalogué" (canon=catalogue).

            La tradition rapporte qu'il a existé un bréviaire relatant les leçons de St Kast, dans l'église de St Aaron près de Lamballe.

            L'onomastique révèle la racine celtique 'cath', breton continental 'Kad', signifiant 'combat'.

            Il est l'éponyme de nombreux lieux en Bretagne armoricaine: un village à Guitté (22), à Langast (='ermitage de Kast') près de Plessala, et Merléac (22), ainsi que d'une commune dans le Pays de St-Brieuc, St-Cast-Le-Guildo / Sant Kast, où le Pardon se célèbrera le 2e dimanche après la St Pierre.

            Il est fêté le 5 juillet sur le calendrier breton.

            (source: Commission Foi & culture bretonne - diocèse de St-Brieuc & Tréguier)

             

            Notes Karrikell  :

            1. la coïncidence est troublante et savoureuse : le saint patron de la ville du combattant (Heulin) (germanique )est st combat (Kast en breton) ! Il est possible que les clercs connaissaient cette analogie et ont choisi le saint patron de la frairie en connaissance de cause.
            2. Saint Kast est un saint méconnu, il est assez étrange de le retrouver à Saint-Nazaire, on peut donc imaginer un des aïeux fondateurs de cette frairie originaire de Saint Cast Le Guildo.
            3. A signaler pour l'anecdote qu'eut lieu au 18eme siecle la bataille de Saint Cast entre Britanniques et Français (principalement Bretons)

            (une chanson du Barzaz Breiz 'Emgann Sant Kast'

            Selon la légende, la défaite britannique serait du à la stupéfaction des gallois d'entendre un de leurs chants nationaux chantés par les Bretons.

            Pour une étude plus détaillée consulter

            http://chrsouchon.free.fr/santkasf.htm

            Bataille de Saint Cast

            Bataille de Saint Cast

             

             

             

             

            Délimitation en 1791

            Frairie de la Ville Heulin, frairie de Saint-Nazaire, Saint, Patron : Saint Cast

            Levant (Est) : Bosse de Trégois

            la bosse de trégois ou Trégouët est au nord de la route de Guérande, c'est la colline qui surplombe Trégouët.

            • Nord : Landes de Brais

            définition de cette limite de façon approximative, en imaginant les landes de Brais au sud du village de Brais, la zone industrielle actuelle.

            • Ouest : Village de Côte

              Aujourd'hui orthographié "Côtres", limite exacte puisque limite actuelle entre Saint-Nazaire et La Baule.

            •  

            • Midi (Sud) : Le Grand Chemin

              la route actuelle dite « de Guérande »

             

             

             

             

             

             

            Présentation de la frairie : « Frairie de la Ville Heulin »

             

            C'est une frairie qui est méconnue et qui a laissé peu de traces dans les archives. Néanmoins cet extrait des Arrêts et réglements deu Parlement de Bretagne évoque cette frairie plutôt dans le sens d'une seigneurie.

            Frairie de la Ville Heulin, frairie de Saint-Nazaire, Saint, Patron : Saint Cast

            Orthographe modernisée :

            Arrests et reglemens du Parlement de Bretagne (Livre numérique Google)

            CHAPITRE 274.

            Par Arrest donné à l'Audience , en l'an 1608. au Semestre de Février , la Cour a jugé conformément aux Conclusions de Mr. l'Avocat General de Francheville , que l'aîné noble , nonobstant la saisine que la Coutume en l'Art. 563. luy donne de tous les biens de la succession , est tenu de souffrir l'apposition du scellé, ôc de faire inventaire lorsqu'il y a des puînez mineurs. La Cour ayant reformé une Ordonnance donnée par le Sénéchal de Pordic, le 10. Mars 16577. qui ayoit permis au sieur de la VilleHeulin aîné noble , à ses périls & fortunes , de faire lever les Sceaux mis par le Greffier , à requeste du sieur de Penquer, fils mineur d'une de ses sœurs. Le sieur de Chef de Villegallais Sénéchal , étoit pris à partie. La Cour prononça fans s'arreíler à la prise à Partie : Plaidant Brossais pour ledit sieur de la Ville-Heulin.

             

            Autre évocation de la Ville-Heulin

            Evocation de la Ville heulin.

            Evocation de la Ville heulin.

             

             

             

             

             

            Chef-lieu de la frairie

            Sans doute dans le hameau de la Ville Heulin, aucune trace de l'ancienne chapelle ni aucune évocation littéraire.

            Le seul élément religieux retrouvé sur cette frairie à ma connaissance est la croix en limite de frairie, la croix de la lande de Brais.

            Croix de la Lande de Brais, photo Google Street View

            Croix de la Lande de Brais, photo Google Street View

             

             

            Saint Patron : Saint Cast

            Comme vu plus haut ce saint est méconnu et est parfois confondu avec Saint Cado.

            Partager cet article
            Repost0
            10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 13:57

            Frairie d'Heinlex

            Saint, patron : Saint Avé

             

            article http://karrikell.over-blog.com/

             

            Formes possibles :

            Heinlex, Heinleix, Henlée

            Henlée semble la forme qui était parlée au niveau populaire

             

            Etymologie et toponymie

             

            • Heinlex

              Comme vu dans l'article Heinlex sur la toponymie bretonne de Saint-Nazaire, Heinlex, en breton « Hen Lez, la vieille cour » est un toponyme très ancien et désigne l'établissement précoce d'une enceinte aristocratique. Une deuxième hypothèse donne le « vieux chemin», un reste de voie romaine est attestée en ces lieux.

             

            Ce n'est pas le propos de ce blog mais Heinlex dans les siècles suivants a produit

            deux familles nobles les Heinlex Pommeraye et les Heinlex Rohan.

            (voir l'excellent blog : http://saint-nazaire.hautetfort.com/)

             

            L'ancien château de Heinlex était déjà en ruines en 1829.

            Le château du 19eme siècle construit non loin du château historique existe encore : C'est Alphonse Cézard, armateur et banquier, qui acheta les terres et le manoir de Heinlex-Rohan dont il fit reconstruire les bâtiments en 1860.

            Château d'Heinlex, 1860 (du Blog saint-nazaire.hautefort.com)

            Château d'Heinlex, 1860 (du Blog saint-nazaire.hautefort.com)

            Ce toponyme Heinlex semble surtout présent en Bretagne sud :

            Heinlex Blain, Pays Nantais

            Hinlex Allaire, Pays de Redon, Morbihan

            Henleix Carentoir, Pays de Redon, Morbihan

            Henlez Saint-Jacut-des-Pins, Pays de Redon, Morbihan

            • Avé

              Le saint patron est présent également dans le toponyme Pont Avé ou Pontdavé aujourd'hui Pontdave.

             

            Délimitation en 1791

            Frairie d'Heinlex

            Frairie d'Heinlex

            • Levant (Est) : ruisseau de l'Ile des Liards

              L'île des Liards existe toujours au cadastre.

              Ce ruisseau encore visible à la sortie de l'étang du Bois Joalland devait suivre peu ou prou l'actuel Boulevard Georges Charpak.

            • Nord : grand chemin de Guérande

              Correspond à l'actuelle route dite « De Guérande ». A noter que le tracé original passe dans l'actuel étang du Bois-Joalland.

            • Ouest : chemin des Forges

              limite Pornichet / Saint-Nazaire , voir article sur la frairie de Sérac

            • Midi (Sud) : chemin des Prinaux

              J'ai déduit cette limite par le fait qu'Heinlex est au nord des frairies de Saint Philbert et de Saint Michel Ange. Mais on retrouve le chemin de Prinaux : délimitation Est/Ouest entre St michel Ange et Gavy . Cela peut sembler incohérent .

             

             

            Présentation de la frairie : « Frairie d'Heinlex »

            C'est une frairie historique porteuse d'un nom prestigieux et ancien et également siège de familles nobles nazairiennes. Au fil des siècles il y eut deux familles les Heinlex Rohan et les Heinlex Pommeraye.

             

            Tumulus de Dissignac « Bosse de la prière »

            Dans cette frairie se trouve le prestigieux tumulus de Dissignac, appelé pendant des siècles 'bosse de la prière' , c'est un monument mégalithique datant de 4500 avant J.C., plus ancien que les grandes pyramides d'Egypte, et un des plus grands de Bretagne et un des plus beaux monuments mégalithiques de France.

            Malheureusement méconnu à part ...à Saint-Nazaire.

             

            Ancienne carrière de Rouallais

            Aujourdhui un étang

             

            Nombreuses activités médicales, sportives

            Sur le territoire de l'ancienne frairie se trouve de nombreuses structures :

            le nouvel hôpital de Saint-Nazaire, un hopital psychiatrique et de gérontologie, la cité universitaire, l'IUT, un complexe sportif hébergeant le Saint-Nazaire Rugby (club Fédérale 1 (correspondant à la 3eme division nationale ), le lycée professionnel Heinlex, ...

             

             

            Chef-lieu de la frairie

            On peut estimer que le chef lieu et la chapelle devait être proche du lieu-dit Heinlex ou près du château actuel.

            Peut-être à l'emplacement de la croix Heinlex, détruite pendant la seconde guerre mondiale (mauvaise manoeuvre d'un camion allemand mais non relevée par les habitants)

            Elle était décrite ainsi par Fernand Guérif : « à branches très courtes, datant du XIIIeme siècle »

            En 1960 Fernand Guériff parle encore de cette croix « usée et cassée », depuis elle a disparu.

             

             

            Saint Patron : Saint Avé

            Saint Avé ou plus justement Saint Davé est un saint Breton dont on a parlé dans l'article toponymique Pont Avé

            et abondamment dans l'article historique Saint Typhei ou Saint Avé

            Tumulus de Dissignac , "Bosse de la Prière" , photographie Wikipedia

            Tumulus de Dissignac , "Bosse de la Prière" , photographie Wikipedia

            Partager cet article
            Repost0