Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 14:25

Avant Propos Karrikell :

 

Quelques versions de cette chanson ont été rapportées sur internet mais toutes dans des versions orthographiques soit erronées, soit modernisées, soit "trafiquées" à la sauce breton standard, parfois même avec des oublis de strophe .(pour une chanson aussi courte il faut le vouloir !)

 

Voici les deux versions collectées à Batz (Pitre de Lisle du Dreneuc en 1872, Bézier en 1891)

 

J'y ai rajouté la troisième version de De la Villemarqué, qu'il dit avoir collecté en 1887.

Dans cet article je me range à l'avis d'Yves Mathelier, je pense que De la Villemarqué n'a fait que retranscrire la version de Pitre de Lisle.


 

 

1-Voici la 1ere version collectée par Pitre de Lisle du dreneuc en 1872

 

 

Cette chanson fut collectée par Pitre de Lisle du Dreneuc quinze ans avant cette session de l'Assemblée bretonne du Croisic de 1887 soit en 1872.

Pendant ce colloque de 1887, le vicomte de la Villemarqué la collecta également à Batz.

Ce qui parait trés étrange est la pauvreté de la tradition populaire bretonnante en 1872 à Batz alors qu'il y avait encore une population pour "supporter" un héritage plus conséquent.

On peut imaginer que la population des paludiers n'a bien voulu transmettre que ce qu'elle souhaitait donner aux étrangers.

D'ailleurs le collectage fut effectuée auprès d'une fillette.

 

 

merhet_karrikell.JPG
 merchet 1
 merchet2
 merchet3
 merhet4

 

Voici une version en mode texte avec une traduction :

 

 

Ronde des filles de la presqu’île de Batz

Collectée auprès d’une fillette par Pitre de Lisle du Dreneuc

en 1872 à Keralan, Batz

orthographe d'origine respectée

 

 

Er merc’het a Kervalek                               Les Filles de Kervalet

Zo ho vel er spinack                                     Sont toutes comme des épines

Er spinack lir a lir                                         Des épines lir  e lir

Er spinack, lir a la                                        Des épines lir a la

 

Er merc’het a Germouzen                            Les filles de Kermoisan

Zo koet ha pe me bihen                                Sont jolies quand elles sont petites

Pe me bihen, lir a lir                                     Quand elles sont petites lir e lir

Pe me bihen, lir a la                                      Quand elles sont petites lir a la

 

Er merc’het a Rofia                                      Les filles de Roffat

E zo koet ha koet ha mad                             Sont les plus belles et bonnes

 

Er merc’het a Tregate                                             Les filles de Tregaté

E zo koet ha koet o ve                                  Sont belles et seront belles

 

Er merc’het a Bennastel                              Les filles de Penchateau

D’ez dent es vil ar rastel                              Ont les dents comme des rateaux

 

 

 

2- Version de Pierre Bézier  (Revue des Traditions Populaires, 1891)

 

C'est une version trés intéressante car il y a un couplet en plus (les filles du Bourg). 

Il y a un ajout pour les filles de Roffiat (jolies quand elles sont grandes)

 

On remarque que la retranscription a été mieux faite que la 1ere version car la mutation "a Gervaleg" est présente. (a Kervaleg dans la version de Pitre de Lisle), pi est bien retranscrit (pe dans la 1ere version)

Mais il y a eu semble-t-il une correction vers plus de normalisation dans le verbe "pi m'int bras".

"pi me bihen" dans la version de Pitre de Lisle.

rachtel également respecte mieux la prononciation du breton de Batz.


 

merchet_bezier1-copie-1.JPG

 


3 - version de De la Villemarqué - Bulletin de l'Association Bretonne 1887 Le Croisic

 

Selon Yves  Mathelier, De la Villemarqué n'a sans doute pas collecté cette chanson et n'a fait que corriger la version de Pitre de Lisle dans un sens normalisateur.

 

Voici les indices qui me font aller dans son sens :

  • il tait le nom de la chanteuse
  • il qualifie le dialecte de Batz de Cornouaillais ! (De Villemarqué ne donne pas un seul exemple)
  • description paraissant complètement saugrenue et romantique de la naissance de la chanson... : en gardant les vaches, ce qui ne semble pas tout de même l'occupation principale des paludiers.

On remarque donc que la version de De la Villemarqué est strictement identique à celle de Pitre de Lisle, les seules différences sont la correction "a Gervalek" et quelques ajustements mineurs allant vers plus de compréhension pour un lecteur de breton plus standard.

 

  merhet_kervarker1-copie-1.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by karrikell.over-blog.com - dans Dialecte Breton Guérandais (Batz et )
commenter cet article

commentaires

yves mathelier 26/12/2010 20:11


Le véritable titre breton de cette chanson pourrait bien être Dañs tro merhet Batz, phrase collecté par Léon BUREAU me semble t'il et donnée lors de l'exposition sur la langue bretonne au pays
guérandais.


karrikell.over-blog.com 04/01/2011 12:09



Bonjour et merci M.Mathelier de m'avoir donné cette information.


C'est un honneur pour moi d'être lu par le rédacteur du mémoire "le dialecte guérandais"


http://karrikell.over-blog.com/article-le-dialecte-guerandais-memoire-de-maitrise-d-yves-mathelier-56081667.html



rotko 02/09/2010 10:23


bon vent à ce blog, c'est une excellente initiative !

j'aurai une question à poser : certains disent qu'il y aurait eu un cousinage entre des Bretons et des Mongols. Pour être inattendue, cette comparaison m'interesse. On dit que la source en serait
Gobineau, dans son essai "sur l'inégalité des races". Prenez votre temps pour répondre, je ne suis pas pressé. j'accepterai des suggestions bibliographiques. Bien cordialement à vous.


karrikell.over-blog.com 02/09/2010 12:12



Bonjour Rotko et merci.


(Bretons /Mongols) C'est un serpent de mer qui court surles Bretons, cette rumeur provient du type légérement mongoloïde de certains bigoudens.


Je n'ai pas de réponse à cette question mais je pense que ces traits asiatiques proviennent plutôt d'un fond commun des populations pré celtiques.


Quoiqu'il en soit c'est complètement hors sujet !


 


Amicalement


KARRIKELL



Présentation

  • : Karrikell, le fourre tout Breton de Saint-Nazaire
  • Karrikell, le fourre tout Breton de Saint-Nazaire
  • : Culture bretonne de Saint-Nazaire (Brière/Presqu'île Guérandaise/Pays de Retz)
  • Contact

Recherche

Liens