Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 10:54

Correction le 23/4/2013 suite à la découverte de la forme ancienne Lesryo, plus une précision sur la frairie dont ce lieu dépendait.

Lérioux, lez Rioù 

(Lieu-dit et chemin du) 

(Quartier : Saint-Marc)

La cour de Riou (Rioc) ou les aires à battre

 

Dans le passé on disait « la ferme de Lériou », qui s’est transformé ensuite en

« du lériou ».

 

lerioux

 Route du petit Lérioux,

photo google Maps

 

 

Les formes anciennes donnent Lesryo, il est donc probable que Lérioux soit formé de Lez, "cour seigneuriale" et d'un nom d'homme (ou de saint) Rio connu aussi sous le nom de Riou et de forme ancienne Rioc. Lério en La Turballe semble identique. A noter aussi Lanrioux en Donges, formé certainement avec lan "lieu consacré" et le même nom Riou.


Saint Rioc est connu dans la région puisqu'il était le patron de la frairie du Quillio en Herbignac.

 

A noter la forme bretonne plus récente en finistère : Riec (par exemple Riec sur belon)

 

 

rioc.jpg

 

statue de Saint Rioc à l'abbaye de Daoulas

Photo http://www.infobretagne.com

 

 

L'hypothèse que je donnais dans la première version de cet article devient caduque : breton leurioù, pluriel de leur,  désignant le lieu où on venait battre la moisson .

 

Il existait autrefois une croix, évoquant l’ancienne chapelle Saint-Michel, sur ce lieu

 

Voici un extrait google maps 

Société Académique de Nantes et du Département de la Loire-Inférieure - 1879 - Extraits

Il ya des siècles que la chapelle Saint-Michel, en Saint- Nazaire, a disparu . La croix qui fut érigée sur son emplacement , près la ferme de Lérioux , sur le grand chemin de Saint-Sébastien (4), entre le Grand-Gavy et Sirif, ..

 

On peut donc penser que Lérioux était le "chef-lieu" de la frairie Saint-Michel Ange si sa chapelle était consacrée à Saint Michel. 

 

A noter que cette partie du quartier de Saint-Marc a été urbanisée récemment, depuis les années 2000 (zone commerciale automobile).

 



 

Recherche (google maps donc non exhaustive)  des noms de lieux équivalents dans le reste de la Bretagne :

 

Leuriou, 29870 Landéda, Finistère, Bretagne

Leuriou, 29150 Saint-Coulitz, Finistère, Bretagne

Leuriou, 29520 Laz, Finistère, Bretagne

Repost 0
Published by karrikell.over-blog.com - dans Toponymie bretonne de Saint-Nazaire
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 13:30

 

Le toponyme Trévelan a marqué la fin de la liste des toponymes bretons de Saint-Nazaire (strico-sensu).

Elle se poursuivra plus tard par la liste des toponymes de Pornichet qui historiquement appartient en grande partie à Saint-Nazaire :

en 1900 année de création de la commune à partir de 1152 hectares de Saint-Nazaire (anciennes frairies de Kerbiguet, Sérac et Prieux) et 97 hectares d'Escoublac, Pornichet est donc à 92% d'origine nazairienne. (à l'Est de l'ancien étier de Pornichet)

 

pornichet creation
 PORNICHET 1900 : la partie entourée est la partie de Pornichet provenant d'Escoublac.Le reste provient de Saint-Nazaire.

 

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 13:38

Trévelan 

(lieu-dit, route de , chemin de )

(Quartier de l’immaculée)

La trêve aux genêts

 

Village en pleine campagne nazairienne.

Personnellement je surnomme ce village, la route aux deux croix, l'une petite et endommagée, l'autre un beau calvaire . Je ne sais pas laquelle des deux est la croix de Trévelan du 15ème siècle.

calvaire_trevelan.jpeg
calvaire_trevelan2.jpeg
le calvaire de Trévelan . photo google maps.

croix_trevelan.jpeg
 la vieille croix de Trévelan . photo google maps

 

Selon Fernand Guériff dans « Historique de Saint-Nazaire » (1960), la croix de Trévelan date de la fin du 15ème siècle et est appelée également la croix-Bréand.

 

Au niveau toponymique, le sens le plus évidentl est la trêve aux genêts : tré pourt trêve et belan , genêt avec la mutation adoucissante de belan en velan .

(Genêt en breton sud-armoricain (vannetais et Guérandais ) peut se dire selon les terroirs : bonal, benal , belan)

 

On peut évoquer trois autres hypothèses pour Trévelan :

1.le nom d'homme Gwellan (du vieux breton Guel, élévation puis diminutif en « an »)

2.le nom d'homme Gwellañ,  signifiant le « meilleur »

3.Gwellañ en tant qu'adjectif= le meilleur quartier.  Cette hypothèse paraît hautement improbable .  

Repost 0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 11:40

Trélan,trev lann

(lieu-dit,chemin de)

(Quartier Sautron)

La trêve de la lande

 

L'origine du lieu semble évidente : tré, trêve et lan, de lann : lande en breton.

Une autre interprétation plus romantique serait la trêve du ressac (lanv, lano en breton) .

Il faudrait une forme ancienne pour juger.

En 1931, on parlait encore de village de Trélan ou île de Trélan et il y avait des cultivateurs à cet endroit à cette époque ( sources : Ouest-Eclair 1931), avant guerre Trélan est placé dans le quartier de Sautron.


maison trelan
maison_trelan_1924.jpeg
une des rares maisons anciennes de Trélan (photo Google maps)

 

C'est un endroit qui a été complétement urbanisé après la seconde guerre mondiale.

 

ust
Le moulin d'Ust était au nord de l'actuel parc paysager, Trélan au sud, on peut tout de même imaginer grâce à cette carte postale le cadre complètement différent de l'époque par rapport au paysage urbain actuel.

 

Aujourd'hui malgré le sentiment d'appartenance des Nazairiens à ce quartier, la municipalité a depuis 30 ans effacé « Trélan » de la carte : plus de noms de voie , même le chemin de Trélan a été renommé il y a peu.

Le collège de Trélan a été renommé en Manon Roland dans les années 1990, plus de mention de quartier de Trélan.

La seule trace publique visible est une résidence HLM : « la résidence de Trélan ». Mais il est à noter que les Nazairiens continuent à appeler ce quartier 'Trélan '.

Les cartes officielles IGN indique toujours le toponyme Trélan .


trelan_ign.jpeg
extrait de la carte IGN de Saint-Nazaire en ligne.

 

Pour l'anecdote il y eu des festivals de musique bretonne à Trélan dans les années 1970.

 

 

 


Noms de lieux équivalents dans le reste de la Bretagne :

(recherche par google maps à l'exception de la frairie de Blain et du toponyme de Piriac) 

 trelan_carte.jpeg

Trélan, Piriac

frairie de trélan, Blain

Trélan, Le Gavre

Trélan, Plessé

Trélan, Pléchâtel

Trélan Missiriac

Trélan, la Noé blanche

Trélan, Béganne

Trélan, Saint-Martin sur oust

Trélan, Saint-Marcel 


Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 13:31
Trégouët, trevgoet
(lieu-dit,chemin de)
(Quartier de L’immaculée)
La trêve boisée

Ce lieu-dit était connu dans le passé comme « la bosse de Trégouët ».
La signification de ce lieu est simple : tré : trếve et gouët de Coët : bois avec une mutation
adoucissante de C en G pour coët.
C'est (encore) un petit coin de campagne tout près de l'étang du bois Joalland.

tregouet.jpeg
Ferme de Trégouët (photo Google maps)
.
Tumulus de la bosse de Trégouët

Historiquement ce lieu n'est connu que par un tumulus aujourd'hui disparu .
En 1883, Bulletin de la société archéologique de Nantes et du département de la Loire-Inférieure, Tome 22
« ...
Dolmen de la Bosse de Tregouet. 
Sur le côté nord de la même route, mais à 6 kilomètres de Saint-Nazaire, j'ai vu, avant d'arriver aux Quatre-Vents, vers le sommet d'une butte, quelques blocs de granit épars de côté et d'autre et presque tous brisés. Là existait un dolmen, déjà ruiné en 1865, et que Bizeul comparait au dolmen de Saint-Nazaire. M.Martin l'indique comme tumulus à double dolmen.
... » 

En 1911, Henri Quilgars dans 'Inventaire des Mégalithes du Pays de Guérande (Loire-Inférieure). dans: Bulletin de la Société préhistorique de France. 1911' signale  
« ruines de tumulus à deux galeries »

dolmen_stnaz.jpg

Le dolmen, vu par ThomasDobrée, le 10 juillet 1836, (doc. DRAC-44) , photo extraite du blog  http://saint-nazaire.hautetfort.com

(N.B. : Ce croquis ne représente pas le dolmen de Trégouët mais celui du centre-ville)



 
Noms de lieux équivalents dans le reste de la Bretagne : 
 
Trégouët est un toponyme surtout répandu en Bretagne sud.
carte tregouet

Plessé (Pays de Redon, Loire-Atlantique)
Béganne (Pays de Redon, Morbihan)
Saint-Allouestre (Vannetais, Morbihan)
Muel (Pays de Saint-Méen , Ille-et-Vilaine)
Le Cours (Pays de Questembert, Morbihan)
Plumelec (Pays de Pontivy, Morbihan)
Repost 0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 14:26

Tréfféac(commune de Trignac)

(lieu-dit (Trignac) , route de(Saint-Nazaire) )

Trêve de Saint-Fiacre ?

 

Ce toponyme n'est pas un toponyme de Saint-Nazaire mais de la commune limitrophe Trignac.

Je l'inclus dans la toponymie nazairienne à cause de l'existence d'une « route de ».

 

Tréfféac est de nos jours un écart de la commune de Trignac, et anciennement une île de Brière appartenant historiquement à Montoir (Montoir-de-Bretagne de nos jours).

A signaler qu'avant l'industrialisation et la mise en place des forges de Trignac, Trignac à l'instar de Tréfféac n'était qu'une île de Brière appartenant à la paroisse de Montoir. Une des îles les plus importantes néanmoins.

Ces îles étaient nommées « Tiers des près » car entourées de terrains hors d'eau une bonne partie de l'année. Autre exemple dans le passé, Penhoët était une île comme Tréfféac ou Trignac.

 

treffeac_ciel.jpeg

L'insularité de Tréfféac est encore perceptible vue du ciel

photo google maps

 

 

Ces îles ne sont pas du même ordre que les îles de l’intérieur de la Brière comme Fédrun ou Mazin qui sont entourées d'eau à l'année.

Malgré l'avis des populations on assécha le marais dans cette partie de Brière (appelée marais de Donges),

et Trignac, Tréfféac, Méan, Penhouët etc.. devinrent des zones entourées de prairies et retombèrent dans la propriété privée (contrairement au droit de la Brière de propriété indivise)

 

Il n'y a pas à ma connaissance de souvenir d'une chapelle à Tréfféac . (cf Trêve)

 

Pour en revenir à la toponymie, Tréfféac (ou Tréféac forme ancienne), nous émettons trois hypothèses :

  1.  première hypothèse semblant la plus crédible : Trev Fiacr, la trêve ou village de Saint-Fiacre (cf. Bréfiac en Héric ), Fiacre était un moine irlandais du 7eme siècle qui fonda un monastère à Meaux (Brie - Ile de France), saint trés populaire en France.
125802Fiacre.jpg
 Saint Fiacre, moine irlandais 

 

  1. deuxième hypothèse : pour « fiac », Albert Deshayes donne Fiat, du vieux breton Fiziat, nom d’homme. C’est une autre possibilité sérieuse. Il signale aussi le toponyme Ty ar Faoc en Argol (Cornouaille – Crozon- Finistère) écrit Ty an Faec en 1548. Ce serait alors un dérivé en ec de fae, dédain. Ac pour ec ne serait pas étonnant dans cette région (cf. Douarderac pour Douar Dereg à Batz, ou encore Brederac à Escoublac)
  2.  troisième hypothèse : à partir de cette même interchangeabilité ec / ac, on peut comparer Tréfféac à Trévéoc en Guiliers (Bas-Léon – Finistère nord), du nom d’h Meoc. Du coup ce serait Trev Veog.

 

Il faudrait une forme plus ancienne de ce nom pour juger.

Repost 0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 14:45
Trébondy, trevpontig

(lieu-dit)

(Quartier de Porcé)

La trêve du petit pont

 

trebondy1900.jpg
 Trébondy en 1900 (Blog :  rikostnaz2.blogspot.fr)
 

 

Forme ancienne : identique Trebondy en 1775

 A relier peut-être avec Pont d'y en Saint-Nazaire

 

Ce toponyme semble être composé de Tré, trêve et Pondic, petit pont

 

bondy_ciel.jpeg
 Trébondy est resté trés vert. (google maps)

 

Trébondy était un fief.

(précision de l'auteur du site http://saint-nazaire.hautetfort.com, "Trebondy était un fief, non un seigneurie, c'est a dire un terrain dont le partage se faisait en partage noble et qui avait quelques privilége attaché à lui")

  • La premère trace historique que j'ai trouvée attestant du fief de Trébondy est un fragment du livre de 1876-1879 de René Pocard du Cosquer de Kerviler, dit René de Kerviler  "Documents pour servir à l'histoire de Saint-Nazaire ..."

aux éditions Girard.

 

« Assemblée à la requeste de M. André Moyon, sieur de Trébondy, fondé en procuration du sieur Guillaume Marc, héritier ordine turbato de feu Messire Jan Marc, son fils, cy-devant recteur de cette paroisse, au sujet des menues réparations... » 

 

 

 sieur_trebondy.jpeg

 

Repost 0
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 13:33

Trébézy, trevbeuzit 

(lieu-dit, chemin, anse, plage, roche, phare, feu, mouillage )

(Quartier de Saint-Marc)

Le quartier ou village au buis, la boissière

Sa signification ne semble pas laisser place au doute, tré, trêve, et beuzit, la boissière (lieu planté de buis), la trêve de la boissière.

Contrairement à la Trébale, il n'y a pas de souvenir tangible à ma connaissance d'une seigneurie, ou d'un centre religieux sur ce lieu-dit.


trebezy_pancarte.jpg
Sur le chemin douanier (Source : Blog Karrikell)
trebezy
Anse de Trébézy, année indéterminée (1950?)

 

Ce lieu est aujourd'hui connu à Saint-Nazaire principalement par sa plage et son mouillage, et connu au niveau maritime dans l'estuaire de la Loire par son rocher « roche de trébézy » , sa nomination en « anse de Trébézy », son feu. (petit phare)

 

trebezy2010.jpg
Trébézy de nos jours (source : http://forum-a-steph.com)

 

Cette petite renommée a donné lieu dans le passé à un cargo charbonnier "Trébézy", lancé au chantier de Penhoët en 1925 et au nommage beaucoup plus récent de deux pilotines de saint-nazaire (Trébézy I et Trébézy II)

(la pilotine est un bateau pilote servant à transporter le pilote à bord des navires)


trebezy_schiff.jpg
 La pilotine TREBEZY II (source : http://www.schiffbilder.de )





 

Noms de lieux équivalents dans le reste de la Bretagne : 

 


bezy carte
 Bézy est bien présent en sud-Bretagne

 


Bézy en Noyal-Muzillac (Vannetais oriental , Morbihan)

Bézy en Saint-Dolay (Pays Nantais (rive sud de la Vilaine), Morbihan)

Bézy en Saint-Jacut-les-Pins (Vannetais, Pays de Redon), Morbihan)

 

Beuzit en Saint-Pol-de-Léon (Haut-Léon, Finistère Nord)

Beuzit, 29590 Pont-de-Buis-lès-Quimerch (Cornouailles, pays rouzig, Finistère)




Repost 0
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 12:07

La Trébale ou tréballe, trev baol

(quartier et route )

(Quartier de la trébale)

la trêve de Saint-Paul

 

blason-le-guennec.gif

Blason du premier seigneur connu de la Trébale, Gilles Le Guennec,"D'azur plein au chef denché d'argent"


Forme ancienne attestée : Trebaulo du XIIe siècle, tirée d'une charte rédigée en latin : montre une latinisation du vieux breton *tref baol > *trebaol > trebaulo.

A savoir : les manuscrits en latin de l'époque ne laissaient jamais tels quels les toponymes tels qu'ils étaient prononcés mais latinisaient systématiquement la fin des mots.

La Trébale (ou trébale) nous fait penser également à la commune de la Turballe également en presqu'île guérandaise et semble donc correspondre à trev-baol, la trêve de Saint Paul. Jusqu'au début du 20eme siècle on disait "Trébale" .l'article "la" a sans doute été rajouté tardivement à cause de la sonorité féminine "balle".

Ce quartier est toujours de nos jours sous le parrainage de Saint-Paul. (église Saint-Paul de la Trébale)

Tré en Bretagne désigne une trêve, subdivision de la paroisse et ces trêves avaient très souvent une chapelle mais à la Trébale aucun souvenir d'une chapelle quelconque.

Par contre il est attesté que la Trébale était une seigneurie et jusqu'en 1960 existait encore une croix ancienne à la Trébale (Historique de Saint-Nazaire- 1960- Fernand Guériff-Imprimerie de la Presqu'île Guérandaise)

Je ne pense pas que cette croix existe encore car ce quartier qui était encore un coin de campagne en 1960 a été urbanisé de A à Z en quelques années (logements HLM, tours, petites maisons)

 

trebale
Aujourd'hui la Trébale est un quartier entièrement urbanisé (logement social)

 

 


Seigneurie de la Trébale

 

(principale source : source : http://saint-nazaire.hautetfort.com/)

La trébale était une seigneurie de la paroisse, doté de la moyenne justice, et inféodée à la vicomté de Saint-Nazaire. Cette seigneurie se composait d’un manoir et de trois ou quatre fermes éloignées. Le manoir a disparu au début du 20e siècle.

Le premier seigneur connu en est Gilles Le Guennec, il était le beau-frère de Pierre Hémery, écuyer, sieur de Préambert, de La Rivière et seigneur de la maison noble de Beauregard. Il est possible que la seigneurie de la trébale fut soustraite à la seigneurie de Préambert qui la jouxtait ou inversement, dans les deux cas, on ne connais pas les seigneurs précédents...

 

 

 


 

Noms de lieux équivalents dans le reste de la Bretagne : 

 

trébaol en Milizac (Bas Léon-Nord Finistère)

Lamballe (Pays de Saint-Brieuc - Côtes d'Armor) : intéressant car la transcription est la même que Trébale.

                 Lamballe procède bien de Lan - ermitage + st Paul.

Lampaul-PLouarzel , Lambaol en breton (Bas Léon - Nord Finistère)


 

 

 

Repost 0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 13:13

Traict, Traezh

(rue, plages)

(centre-ville, et Porcé)

La plage

 

grand_traict_mouillage.jpg

Mouillage face au grand traict à Saint-Nazaire

http://www.moteurboat.com/i

 

Ce terme «traict » est un terme typique de la presqu’île Guérandaise, le plus connu est « le traict du Croisic ».

Ce terme se prononçant« trai » est la forme locale de traezh signifiant en breton « grève , plage de sable »



La rue du Traict à Saint-Nazaire désigne l’intersection des deux plages qui avaient pour nom le grand traict et le petit traict à Saint-Nazaire.



On le retrouve une deuxième fois à Saint-Nazaire près de Porcé, « plage du grand traict » et également au Croisic, Mesquer, Guérande, le traict de Pen-bé (plage de mesquer et Assérac) etc….


grand_traict_porce.jpg
Plage du grand traict à Saint-Nazaire (photo Karrikell)

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Karrikell, le fourre tout Breton de Saint-Nazaire
  • Karrikell, le fourre tout Breton de Saint-Nazaire
  • : Culture bretonne de Saint-Nazaire (Brière/Presqu'île Guérandaise/Pays de Retz)
  • Contact

Recherche

Liens